Concert champêtre dans un jardin
La période estivale, idéale pour réunir musique et jardin

Passionnée par le théâtre musical, la mezzo-soprano Nancy Roy a non seulement chanté des extraits d’opéra, d’opérettes et de comédies musicales, mais elle a également interprété quelques rôles le temps de quelques chansons.
Isabelle Neveu

Malgré un temps maussade, la 6e édition du Concert champêtre dans un jardin a rassemblé une près de 200 personnes, le dimanche 19 juillet, à la salle Saint-François-Xavier. Le concert de la mezzo-soprano Nancy Roy et de la pianiste Aline Van Roy a précédé une visite du jardin de Jean-François Garneau et Sylvie Blanchette, situé dans le domaine Haut Saint-Germain à Prévost.

Résultat d’un partenariat entre la Société d’horticulture et d’écologie de Prévost (SHEP), Diffusion Amal’Gamme et la Ville de Prévost, le Concert champêtre dans un jardin a su charmer les spectateurs par la qualité du spectacle et par l’accueil chaleureux des hôtes.

Quand la musique se raconte

Nancy Roy a fait participer le public à son spectacle de multiples façons. Ici, un spectateur a eu la chance de danser avec elle.

Nancy Roy a fait participer le public à son spectacle de multiples façons. Ici, un spectateur a eu la chance de danser avec elle.

Vêtue d’un chapeau de paille décoré de fleurs, d’un chandail blanc en dentelle et d’une jupe rappelant la couleur du lilas, Nancy Roy a rapidement conquis le public avec sa voix mélodieuse, ses quelques pas de danse et le ton humoristique qu’elle a donné à son spectacle.

Passionnée par le théâtre musical, Nancy Roy a présenté un répertoire composé uniquement d’extraits d’opéras, d’opérettes et de comédies musicales, dont la Mélodie du bonheur, Carmen et le Fantôme de l’Opéra. « Ce sont des airs que les gens connaissent en général et qu’ils ont du plaisir à réentendre », a souligné l’artiste. Elle a pris soin d’alterner les versions originales et les traductions des pièces qu’elle a choisi d’interpréter, afin de rendre son spectacle le plus accessible possible.

En plus de faire des liens entre les pièces, d’interpréter quelques rôles le temps d’une chanson et de dégager une réelle joie de vivre, Nancy Roy a réussi à interagir avec le public et à le faire participer au spectacle ; une formule qui fut très appréciée par les spectateurs.

Contempler la naissance d’un jardin

Les hôtes Jean-François Garneau et Sylvie Blanchette ont accueilli avec une grande générosité l’ensemble des spectateurs dans le jardin de leur domicile, situé dans le domaine du Haut Sain-Garmin à Prévost.

Les hôtes Jean-François Garneau et Sylvie Blanchette ont accueilli avec une grande générosité l’ensemble des spectateurs dans le jardin de leur domicile, situé dans le domaine du Haut Sain-Garmin à Prévost.

Après le spectacle, le public s’est déplacé à la demeure de Jean- François Garneau et Sylvie Blanchette pour y visiter leur jardin dans le domaine du Haut Saint-Germain. Ce fut également l’occasion d’admirer, autour d’un petit goûté, les œuvres des peintres naturalistes Ginette Perreault et Robert Gérard. Jean-François Garneau et Sylvie Blanchette habitent à Prévost depuis à peine un an et demi. Étant de nouveaux résidents de la municipalité, ils ont accepté avec enthousiasme la proposition de la SHEP, c’est-à-dire de tenir le concert champêtre dans leur jardin. C’était pour eux l’occasion de rencontrer des gens du quartier et de s’intégrer à la vie communautaire de Prévost.

Comme la maison des hôtes a récemment été construite, le public a pu admirer la naissance de leur jardin et, non pas, un jardin en pleine maturité. « Un jardin, c’est comme un enfant, c’est beau à toutes les étapes de sa vie », a mentionné Jean-François Garneau. Il précise que sa conjointe et lui voulaient respecter l’aspect sauvage et montagneux de leur terrain en aménageant leur jardin. «Nous ne voulions pas un terrain avec du gazon qui ressemble à un terrain de golf, donc nous avons choisi le trèfle, soutient-il. Nous ne voulions pas avoir l’impression d’avoir enlevé un morceau de la montagne, mais plutôt de nous être intégrés à celle-ci. »

Un travail de collaboration

Les membres de la SHEP se sont occupés de servir un petit goûté aux invités.

Les membres de la SHEP se sont occupés de servir un petit goûté aux invités.

Dès qu’ils ont visité la demeure, les membres de la SHEP ont apprécié l’endroit et la générosité des propriétaires. «Le terrain était grand et dans la nature, en plus d’être très bien situé et facile d’accès», a expliqué la coordonnatrice de l’évènement, Denise Morinville. Le défi a été de rendre accueillant ce terrain neuf pour 150 personnes et de lui donner une ambiance intéressante en prévision du concert.

Rappelons que cet évènement estival est le fruit d’un travail de collaboration. Tous les membres de la SHEP ont mis la main à la pâte pour préparer l’emplacement ainsi que le goûter, pendant que Diffusion Amal’Gamme s’est occupé de l’organisation du concert.

Imprimer