Inauguration de la scène du parc Georges-Fillion
Hommage à la famille McGarrigle

Chacune des trois sœurs a reçu un cadre honorifique. Celui dédié à Kate McGarrigle a été remis à ses enfants, Martha et Rufus Wainwright.
Isabelle Neveu

Isabelle Neveu

Isabelle Neveu a débuté son aventure avec le Journal des citoyens en 2006, alors qu’elle était âgée de 11 ans. Pendant plusieurs années, elle a participé activement au Club Ado Média, ce qui lui a permis de développer une réelle passion pour le métier de journaliste. Elle a dès lors entrepris des études dans le domaine des communications et poursuit actuellement ses études à l’UQAM au baccalauréat en journalisme. Isabelle Neveu a réalisé à trois reprises un stage d’été au sein du Journal (2013 à 2015), ce qui lui a permis d’animer à son tour le Club Ado Média ainsi que de contribuer au dossier de la rivière du Nord et de rédiger de nombreux articles. Toujours à l’écoute de ce qui se passe dans sa communauté, elle tente d’informer les lecteurs du Journal au meilleur de ses connaissances.
Isabelle Neveu

Saint-Sauveur a tenu le 19 juillet une cérémonie hommage aux sœurs McGarrigle. Kate, Anna et Jane sont des auteures, compositrices et interprètes de renommée internationale, qui ont grandi à Saint-Sauveur dans les années 1940-1950 et dont la famille conserve toujours la maison familiale dans le village. C’est donc en leur honneur que la scène située au parc Georges-Fillion a officiellement été nommée «la scène McGarrigle».

Jane McGarrigle, Martha Wainwright, Rufus Wainwright et Anna McGarrigle

Jane McGarrigle, Martha Wainwright, Rufus Wainwright et Anna McGarrigle

Le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy, a souligné que c’est depuis novembre 2013 que le conseil municipal souhaite trouver une façon d’honorer la famille McGarrigle. «Nous avions pensé à nommer une rue, une place, un emplacement, mais naturellement notre choix se dirigeait toujours et immanquablement vers la scène : lieu de spectacles, de performances, de dépassements, d’admiration et de grandes émotions; des lieux très familiers aux sœurs McGarrigle», a-t-il déclaré. Une plaque commémorative a également été installée à proximité de la scène, sur laquelle on peut lire une courte biographie relatant le parcours des trois sœurs.

Organisée dans le cadre de la préouverture du Festival des arts de Saint-Sauveur (FASS), la cérémonie a marqué la longue relation qu’a entretenue la famille McGarrigle avec le festival. Anna et Jane McGarrigle ainsi que Martha et Rufus Wainwright, enfants de Kate McGarrigle décédée en 2010 –qui sont, tout comme leur mère, devenus des artistes de renommée internationale –, étaient présents pour l’occasion.

Le directeur artistique du FASS, Guillaume Côté, était ravi d’accueillir Rufus Wainwright dans le cadre de la soirée de préouverture du festival.

Le directeur artistique du FASS, Guillaume Côté, était ravi d’accueillir Rufus Wainwright dans le cadre de la soirée de préouverture du festival.

Le président du FASS, Jean-Louis Hamel, a rappelé que les sœurs McGarrigle ont donné une prestation dans le cadre du festival il y a une quinzaine d’années. La relation s’est donc poursuivie au cours de la présente édition avec le concert de Rufus Wainwright, au grand plaisir du directeur artistique, Guillaume Côté.

Celui-ci a précisé l’importance de la scène située au parc Georges- Fillion, notamment durant le festival, puisque plus de 100 artistes y présentent leurs créations. Pour lui, c’est un bel honneur que cette scène soit dédiée à cette grande famille, qui a eu un impact important sur la culture et la musique québécoise, car elle deviendra une source d’inspiration pour tous.

Des souvenirs mémorables

Au cours de leur enfance passée à Saint-Sauveur, les sœurs McGarrigle se sont parfaitement intégrées à la communauté catholique française du village. Kate et Anna ont fait partie du chœur de l’école primaire publique Marie-Rose, pendant que Jane a servi d’organiste pour la messe du dimanche. Selon cette dernière, c’est leur père, un homme originaire du Nouveau-Brunswick, qui a choisi de venir s’installer à Saint-Sauveur. « Il a été complètement charmé par l’endroit », a-t-elle confié à la foule durant la cérémonie.

La scène située au parc Georges-Fillion a été officiellement nommée la scène McGarrigle.

La scène située au parc Georges-Fillion a été officiellement nommée la scène McGarrigle.

La carrière de Kate et Anna les a amenées à se produire sur les plus grandes scènes du monde, notamment aux États-Unis, en Europe, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Asie, ainsi qu’à enregistrer une dizaine d’albums folk, dont deux en français.

«La scène McGarrigle est pour la Ville de Saint-Sauveur le symbole de l’héritage culturel laissé par les grandes artistes que sont devenues ces petites filles du village », a conclu le maire Jacques Gariépy.

Imprimer