Serhiy Salov

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Le Magnifique!

Carole Trempe – Diffusions Amal’Gamme a présenté le pianiste virtuose Serhiy Salov dimanche 27 janvier 2019, à la Salle Saint-François-Xavier à Prévost. Ce pianiste canadien d’origine ukrainienne propose une musique qui se joue au piano en concert comme une symphonie d’envergure orchestrale. Au programme, deux ballets russes. Serguei Prokofiev (1891-1953) Suite du ballet Roméo et Juliette, op.75. Piotr Ilitch Tchaikovsky (1840-1893), Arrangements pour piano seul de Serhiy Salov Casse-Noisette, scènes symphoniques. En finale, une Improvisation du moment de Serhiy Salov.

Magnifique, il l’est à plusieurs égards. Une personnalité sympathique, énergique et enjouée. Un pianiste flamboyant. Il possède un aplomb et une assurance assortis d’une sensibilité palpable, d’une musicalité hors norme et d’une remarquable technique. Un virtuose au service de la poésie. C’est magnifique de le voir et de l’entendre exposer ses idées, son esthétique musicale. Serhiy en était à sa troisième visite à Prévost. Nous espérons vivement la prochaine!

Par ce dimanche après-midi froid, venteux et ensoleillé, la belle lumière passe à travers les vitraux de la salle de spectacle. Soudain, Serhiy apparaît arborant un grand sourire et nous dit que ce qu’il s’apprête à faire est insolite, du jamais vu : il commencera le concert en faisant un rappel anticipé inspiré par la météo. Il nous interprète une étude de Scriabine pour nous réchauffer! Voilà qui prédispose brillamment l’auditoire!

La première partie du concert est dédiée à Roméo et Juliette. À travers l’immense talent du pianiste, on sent une écriture mélodique, une grande variété de rythmes. Serhiy Salov réussit allègrement à transmettre la grande attention que Prokofiev a consacrée aux détails de l’intrigue et à l’interaction savamment construite entre l’action et la musique.

La seconde partie, les scènes symphoniques du Casse-Noisette nous téléportent sur la scène du grand ballet. De la musique symphonique autonome dont les arrangements sont basés sur de grandes variations symphoniques. Les notes du piano filent littéralement sous les doigts du pianiste comme de l’eau vive et fraîche. Sa gestuelle est impressionnante. D’une rondeur comme s’il caressait des vagues. Sa main gauche souvent s’envole et tournoie élégamment dans de petits cercles comme pour exprimer davantage sa passion et son immense sensibilité.

La dernière partie du concert est un tandem avec le public qui suggère des notes, six notes à partir desquelles dans un premier temps, il improvisera et ensuite il transposera son improvisation dans le style du compositeur que le public choisira. Serhiy nous dit qu’il livrera quelque chose d’artistiquement acceptable. Croyez-moi, ce l’est et plus encore. Ainsi en partant d’un Fa dièse, suivi d’un si, d’un Ré, d’un Mi, d’un Do dièse, d’un La bémol, ce pianiste nous a concocté spontanément une improvisation à la Gershwin, Brahms, Debussy, Stravinsky. OUF!

Serhiy Salov possède un tempérament fougueux et profond. Virtuose et doté d’un incommensurable talent, il nous fait voyager dans un univers musical intemporel fantastique. Le Magnifique!

Remerciements à Diffusions Amal’Gamme pour permettre aux citoyens de Prévost d’accéder à la Grande musique, chez nous.

Imprimer