Prévost aide le CRPF

Claude Bourque du CRPF, Paul Germain, maire de Prévost et Laurent Besner, du CRPF.

Émilie Corbeil

Journaliste stagiaire chez Journal des citoyens

Les derniers articles par Émilie Corbeil (tout voir)

La protection naturelle prend du terrain à Prévost

Émilie CorbeilOrganisme citoyen voué à la conservation des falaises jouxtant Prévost, Piedmont et Saint-Hippolyte depuis 2003, le comité régional pour la protection des falaises (CRPF) a récemment atteint près de 50 % de son objectif de protéger quelque 16 kilomètres carrés de territoire, comprenant les escarpements ainsi que du terrain s’étendant au nord.

50 hectares s’ajoutent à la superficie déjà protégée

Le 5 mars dernier, le CRPF a ajouté quelque 20 hectares de milieux naturels protégés dans le massif, à la frontière de Prévost et Saint-Hippolyte. Rappelons qu’il y a quelques mois, soit le 1er novembre 2018, Le CRPF s’est porté acquéreur d’un autre terrain d’environ 30 hectares dans le même secteur.

Une zone de conservation à perpétuité

La superficie acquise pourra, par ces transactions, être transformée en réserve naturelle et ainsi être constituée en zone de conservation à perpétuité. La Ville de Prévost, dans le cadre de son récent virage vert ayant pour thème « Chaque geste compte » a apporté un soutien financier de plus de 11 000 $, s’étant ajouté aux contributions d’Environnement et changement climatiques Canada, de la Fondation Écho, de la Fondation de la faune du Québec et des Caisses Desjardins.

Imprimer