Petit coin pour les petits

Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Aménagement au Parc Henri-Piette

Jacinthe LalibertéEt rien de moins pour les petits Annelacois. En effet, l’inauguration d’une nouvelle section du parc Henri-Piette, pour les tout-petits de 0 à 5 ans, eut lieu le 17 août dans le cadre de la Journée de la famille. Dans le but de répondre aux besoins spécifiques de cette jeune clientèle, une section du parc a été aménagée.

Plusieurs familles et quelques conseillers étaient présents à cette inauguration officielle. Loin des discours protocolaires, nos petits citoyens se sont prévalus du droit d’essayer les nouvelles installations dès leur entrée dans le parc : tables avec jeux d’échecs intégrés, banc balançoire, jeux musicaux et glissade. À voir leurs réactions, ces jeux ont fait leur bonheur.

Lors de discours d’inauguration, la mairesse, Mme Monique Monette Laroche, partageant la joie des petits, fit une brève rétrospective mettant en lumière l’historique du parc.

«Je tiens à souligner que le parc Henri-Piette a été inauguré le 7 juillet 2007, et ce, en l’honneur de feu Henri Piette, résident de Sainte-Anne-des-Lacs, très impliqué dans son milieu et, particulièrement auprès des jeunes.»

Ayant bien connu ce dernier, la mairesse, une ancienne du Club Optimiste et à l’époque organisatrice en chef de l’inauguration officielle du parc lors de l’événement de 2007, n’avait que des éloges à faire au sujet de M. Piette.

Ce projet d’espace 0-5 ans, selon la mairesse, fait office de lieu d’amusement déjà très fréquenté par les enfants, d’endroit de divertissement familial et de rassemblement pour la collectivité.

La directrice du service des Loisirs a mentionné au Journal qu’un montant de 60000 $ avait été investi pour la revitalisation du parc. «Ce fut un travail de longue haleine qui avait pour but de répondre, principalement, aux besoins de la clientèle de 0-5 ans de notre territoire, une catégorie d’âge qui augmente en nombre avec les années. À voir les petits s’amuser, on peux penser que c’est une réussite».

Imprimer