Espace entrepreneurs

Marie-Josée Benoit, la femme derrière C-Tech – Photo : Marie-Claude Aspiro
Marie-Claude Aspiros
Marie-Claude Aspiros

Les derniers articles par Marie-Claude Aspiros (tout voir)

Marie-Josée Benoit, la femme derrière C-Tech

Marie-Claude Aspiro – Pour Marie-Josée Benoit, la femme derrière C-Tech promo, sa vie est une suite d’aléas. Originaire de Valleyfield, le premier hasard a voulu qu’elle s’amène dans les Laurentides pour y faire un stage alors qu’elle étudiait à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). Comme elle s’est toujours sentie chez elle dans la région, elle s’y est installée et n’est jamais repartie !

Marie-Josée est cuisinière de formation et de profession. Mais plus encore, c’est une femme remplie d’idées et de détermination. Alors qu’elle travaillait à l’Hôtel La Sapinière en tant que chef cuisinière, elle portait un uniforme mal adapté et peu confortable. Créatrice et artisane, l’idée lui est ainsi venue d’en confectionner un conforme aux vrais besoins du métier.

C’est ainsi qu’en 1996, elle crée son premier uniforme de toutes parts et, Chef Tech devient manufacturier de vêtements pour cuisiniers par la même occasion. Parmi ses créations, vous pouvez d’ailleurs compter le calot, ce petit chapeau rond de cuisinier, qui est aujourd’hui porté mondialement !

Le succès de Chef-Tech est assuré lorsqu’elle obtient le mandat d’habiller Daniel Vézina et Suzanne Lapointe qui coaniment alors l’émission Attention, c’est chaud ! à Radio-Canada, puis davantage lorsqu’on lui confie celui de vêtir les employés des Casinos du Québec.

Une vendeuse, tout simplement

Marie-Josée Benoit est une femme débrouillarde, travaillante, indépendante et accomplie qui ne se définit surtout pas comme étant une femme d’affaires. « Moi, je suis une vendeuse. Un point c’est tout », insiste-t-elle.

C’est donc à coup de visites aux portes, ce qu’elle fait encore aujourd’hui trois jours par semaine, que son entreprise se solidifie et se diversifie. Elle offre ses produits (qui incluent également des vêtements de travail) à qui veut les voir et surtout, elle n’a pas peur de se faire dire non.

Au fil du temps, Marie-Josée a développé l’habileté de se mettre à la place du client. « De cette façon, je peux anticiper leurs besoins et leur conseiller les meilleurs produits, ceux qui sont vraiment adaptés à leur réalité. » En fin de compte, c’est ce qui fait en sorte que C-Tech promo conserve ses clients à long terme.

Puis, son sens des affaires guide Marie-Josée vers une nouvelle tangente. En effet, un deuxième grand hasard a voulu qu’elle diversifie son entreprise pour centrer son activité sur la publicité par l’objet. « Mes clients me demandaient des objets promotionnels, que je devais obtenir de d’autres fournisseurs. Je me suis dit que je pouvais très bien leur fournir directement ce qu’ils demandaient ! »

La confection a donc été reléguée au second plan. « C’était devenu vraiment difficile de faire ça à temps plein, particulièrement parce que le tissu en gros est de plus en plus rare chez nous. » Comme dans bien des domaines, les matières premières sont importées d’Asie.

Marie-Josée décide donc de changer son nom d’entreprise pour C-Tech promo, ce qui résume mieux les facettes combinées de son activité.

C-Tech promo… la patronne

Le temps et l’expérience ont permis à Marie-Josée de suivre son instinct et d’écouter… son entreprise ! « Ma patronne, c’est ma compagnie. C’est elle qui me dit quoi faire et surtout, quand j’ai assez travaillé », c’est l’aspect de son travail qui la motive le plus.

À son image, son équipe est dotée de personnalité et d’enthousiasme. « Lorsque j’engage quelqu’un, ce que j’évalue davantage, c’est la personnalité. C’est essentiel, puisqu’on travaille en équipe. Il faut que la personne ait la même énergie, qu’elle s’arrime bien avec les autres. »

Marie-Josée se base surtout sur deux philosophies pour avancer, deux enseignements qui ne lui auront jamais fait défaut jusqu’à maintenant. Le premier : « On l’achète et on réfléchit ensuite ! », affirme-t-elle en riant. Son atelier loge des machines qu’elle n’avait jamais utilisées avant d’emménager dans sa nouvelle bâtisse, il y a quatre ans ! Grâce à ces équipements, elle peut aujourd’hui faire travailler une quinzaine d’employés à temps plein.

Également, elle croit fermement que l’action attire l’action. « Lorsqu’on je suis sur la route, le téléphone ne dérougit pas ! Mais si je suis assise bien tranquille à la maison, il ne se passe jamais rien », confirme-t-elle, philosophe.

Deux causes qui lui tiennent à cœur

C-Tech promo soutient fièrement et différemment deux importants organismes laurentiens. Tout d’abord, ce sont des employés de l’Atelier Éclipse, un organisme de réinsertion sociale à Saint-Jérôme qui coud presque tous les vêtements de Chef-Tech, sa collection d’uniformes de cuisine.

Elle soutient également la fondation Fémina, qui appuie les maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale. C-Tech fournit tout en matière de tissus.

Autrement, Marie-Josée Benoit est très fière de faire partie de l’essor économique de Prévost, « une ville prospère et en santé de par son effervescence ! »

Imprimer