Nous sommes deux confinés

Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Réflexion de Michèle Côté

Nous sommes deux ? Sommes-nous là avec nous-mêmes et avec l’autre pour s’endormir et se réveiller ? Le temps entre nous deux s’accompagne de chiens, de moutons, de canaris. Le ruisseau chante en continue créant un bon ver d’oreille.

Il y a quelque temps, ce n’était pas pareil. Le bruit des moteurs bousculait le silence. Ça nous faisait peur, peur d’entendre, peur de voir, peur d’arrêter et de voir notre vraie nature. Les cris sont à l’intérieur maintenant, le geste communique mieux entre nous. Nous voilà en difficulté avec nous-mêmes, à l’intérieur. Je ne sais plus qui est dedans et qui est dehors. Dehors, c’est quoi ? J’espère que nous allons y retourner avec un peu plus d’intérieur pour soulager le temps. Nous sommes deux confinés que je confirme. Maintenant, je parle, tu marches, il sent, nous parlons, vous marchez et ils sentent l’odeur de la vie presque à la perfection !

– Texte et dessin, Michèle Côté

Imprimer