Les échos du conseil municipal de Prévost

Yvon Blondin – Soirée de conseil municipal de Prévost, le 14 septembre 2020.

Sept braves citoyens seulement se sont présentés, et il y en a un parmi eux qui est particulièrement coloré : monsieur Beaudin de la rue Levasseur; mais où est le problème ? La rue où demeure cette personne a subi une cure de rafraîchissement cet été : infrastructures et bitume. Selon lui, au moment de la remise en eau des canalisations, un coup de bélier (surpression) a rompu les tuyaux à l’intérieur de sa résidence eh oui ! Plafonds, planchers et peinture à refaire. Selon ce charmant, mais obstiné monsieur, la pression d’eau est la responsabilité de la Ville et elle doit payer; pas question qu’il dépose une réclamation à son assurance. Selon notre maire, une loi dégage les villes de toute responsabilité dans ces cas, mais il s’offre en médiateur entre le citoyen et l’entrepreneur. Le récalcitrant fit tellement de démarches à l’hôtel de Ville, disons pour le moins désagréable selon le maire, qu’il devra dorénavant s’adresser au maire et qu’il ne pourra plus s’adresser au personnel municipal. 

Gestion réglementaire

Nous apprenons qu’aucun stationnement dans les rues ne sera autorisé cet hiver durant les opérations de déneigement. 

Gestions des contrats

La réparation et entretien des luminaires pour l’année 2021 sont renouvelés pour la firme Larin et Larin pour la somme de 33 771 $ plus taxes. 

Les services de la firme DCA comptabilité ont été retenus pour la vérification financière (audits) de notre Ville pour l’année 2021, 2022 et 2023 au montant de 65 900 $ plus taxes.

Varia

Notre Ville a demandé une réduction de la vitesse sur la route 117 dans le secteur sud (domaine Laurentien) qui passerait de 90 kilomètres\heures à 70 kilomètres\ heures.

Le conseiller Joey Leckman invite des bénévoles pour une plantation d’arbres sur le terre-plein de la route 117, les 17 et 18 octobre; 3000 arbres à mettre en terre. Pour plus d’information, joindre : techenvironnement@prevost.qc.ca. 

Le conseiller Pier-Luc Laurin a mentionné pour sa part qu’il a reçu plusieurs notes positives pour la rue Clos des Murs, qui a été décrétée rue blanche (artères sans déglaçant en hiver). 

Le conseiller Michel Morin annonce que le service de la bibliothèque reviendra à la normale le 28 septembre et incite les citoyens à utiliser le service à l’auto d’ici là. 

La conseillère Michèle Guay fait un appel aux citoyens pour faire partie du comité consultatif sur les impacts du futur pôle du savoir sur notre ville et sa population.

La conseillère Sara Dupras annonce que la cueillette des feuilles se fera les 15 octobre, 29 octobre et 12 novembre, mais dans des sacs de papier et avance que le déchiquetage des feuilles avec sa propre tondeuse est une bonne alternative pour créer du compost sur son terrain (ce que votre chroniqueur fait depuis 40 ans).

Le dernier, mais non le moindre, le conseiller Pierre Daigneault est heureux d’annoncer qu’il peut confirmer que les travaux du réseau Internet dans le secteur du lac Écho seront exécutés avant la fin de l’année 2020.

Questions des citoyens

Audrey Milca, rue Filiatrault, demande de remettre en force le stationnement interdit sur cette rue estimant que les fins de semaine y circuler est invivable, le tout causé par l’affluence à la vieille gare. 

Monsieur David Cavalière demande un changement de règlement qui pourrait modifier le statut de maisons intergénérationnelles à résidence avec logements si nous n’avons plus personne de notre famille pour y loger; monsieur le maire était déjà sensible à ce problème. 

Monsieur Michel Lanthier, montée Sainte-Thérèse, demande avec force une réduction de la vitesse sur cette rue y voyant un danger pour les piétons, vu l’augmentation significative de la circulation.

Monsieur Jean Millette, rue Shaw, demande à monsieur le maire si d’autres sites auraient pu être possibles pour l’implantation de la future école secondaire; selon monsieur le maire, c’est le coût des terrains envisagés qui dépassaient la capacité de payer de la Ville. 

Monsieur Henri Alexandre, résident de Prévost, remercie la Ville pour sa belle collaboration dans le projet de restauration du presbytère ainsi que les nombreux bénévoles et monsieur Normand Brisebois qui est au service de notre Ville. 

Monsieur Jean-Luc Chartrand demande encore une fois à monsieur le maire la plantation d’arbres sur la zone tampon entre la piste cyclable et le nouveau marché d’alimentation Métro.

Imprimer