En lice pour la mairie

Catherine Mulcair- journal des citoyensLa candidate à la mairie, Catherine Hamé Mulcair – Photo courtoisie
Les derniers articles par Émilie Corbeil (tout voir)

Catherine Hamé Mulcair sera candidate

Émilie Corbeil – Après l’annonce de sa candidature, le 9 avril dernier, le Journal s’est entretenu avec Catherine Hamé Mulcair ainsi qu’avec Jean-Sébastien Vaillancourt, actuel conseiller, qui l’accompagnera dans cette campagne. L’actuelle mairesse, Monique Monette-Laroche, a déjà annoncé qu’elle ne briguerait pas de nouveau mandat en 2021.

Une équipe d’expérience

Madame Hamé Mulcair œuvre depuis près de quatre ans à titre de conseillère et a récemment occupé le poste de mairesse suppléante. Quant à Jean-Sébastien Vaillancourt, il est impliqué à la Municipalité depuis 11 ans, dont 8 années à titre de conseiller. Si le reste de l’équipe n’est pas encore annoncé, Catherine Hamé Mulcair promet de s’entourer de personnes qualifiées, possédant des expertises variées dans tous les domaines pertinents de l’administration municipale.

Banlieusardisation

D’entrée de jeu, madame Hamé Mulcair et monsieur Vaillancourt soulignent leur désir de protéger la nature à l’état pur de Sainte-Anne-des-Lacs. En effet, face à l’accélération importante du développement immobilier dans la région, on craint la « banlieusardisation ». S’il est impossible d’interdire le développement à tout vent, il est possible de l’encadrer mieux. 

À ce titre, madame Hamé Mulcair précise que son équipe agira dans le sens de la protection de l’eau, de l’accès à la nature, de la faune et de la flore. Le développement doit se faire de manière intelligente et la réglementation devra évoluer rapidement afin de refléter les désirs des Annelacois face à ce dernier. Le plan d’urbanisme devra être revu et adapté aux nouvelles réalités sur le territoire.

Maintien du patrimoine récréatif et de l’accès à la nature

Madame Hamé Mulcair et monsieur Vaillancourt ont précisé au Journal souhaiter ardemment protéger les sentiers, à défaut de pouvoir améliorer l’accès aux lacs, dont les abords sont malheureusement tous lotis et privés.

À ce jour, la Municipalité ne possède que très peu de richesse foncière et ils souhaitent corriger le tir afin de protéger du territoire. Ainsi, on pressent une avocate et un citoyen engagé afin d’élaborer la stratégie la plus efficace pour protéger les sentiers patrimoniaux en optimisant l’utilisation des ressources au maximum.  

Services publics

Les deux candidats sont catégoriques sur ce point : la très faible augmentation des taxes à Sainte-Anne-des-Lacs depuis plusieurs années ne s’est pas faite sans engendrer des dommages. En effet, l’entretien des bâtiments a beaucoup souffert, les routes également. Les pratiques de gestion à la Municipalité sont selon eux à revoir. 

Les travaux ne sont faits que dans l’urgence, alors qu’il serait préférable d’avoir un plan global de l’état des infrastructures afin de pouvoir maintenir les actifs, s’adapter aux changements climatiques et gérer le développement qui deviendrait autrement chaotique.

Un exemple frappant de ce manque d’entretien concerne la bibliothèque, dont le tiers des livres ont dû être retirés d’urgence après la visite d’un ingénieur qui a confirmé que les planchers cédaient sous leur poids. 

Selon madame Hamé Mulcair, il faut vraiment remettre en question les façons de faire. Plusieurs subventions importantes peuvent être obtenues en vue d’entretenir les infrastructures. Seulement, elles nécessitent de produire des devis techniques.

Consultation et information

Madame Hamé Mulcair est très claire sur un point : les citoyens seront davantage consultés si elle est élue. Pour elle, la démocratie ne se résume pas à voter aux quatre ans. Avec les nouvelles technologies, il y a désormais maintes façons de rejoindre et de consulter les citoyens sur une foule de sujets qui les concernent : « Mes collègues et moi voulons donner à chaque citoyen et citoyenne une place, sa place, afin d’être des partenaires essentiels des décisions à prendre pour la communauté. »

Aussi, jugeant l’accès à l’information capital, elle promet une gestion plus transparente. 

Efficacité

Pour madame Hamé Mulcair et monsieur Vaillancourt, la quantité importante de défis et d’enjeux qui les attendent ne sont que des raisons de s’engager à pieds joints. 

Madame Hamé Mulcair étant juriste de formation et monsieur Vaillancourt possédant une connaissance fine du territoire et de la règlementation, ils promettent d’être des plus efficaces pour faire adopter une règlementation mieux adaptée à la situation présente à Sainte-Anne-des-Lacs.  

Leur engagement tient d’une réflexion personnelle afin de faire mieux et d’être à la hauteur par rapport aux services qui sont attendus. Madame Hamé Mulcair a particulièrement hâte de voir la campagne débuter afin d’aller à la rencontre des gens.

Jean-Sébastien Vaillancourt , candidat dans l’équipe de Catherine Hamé Mulcair– Photo courtoisie
Imprimer