École secondaire

École secondaire prévostHélène Durocher, porte-parole du comité citoyen « Pour une école secondaire à Prévost», Bruno Laroche, maire de Saint-Hippolyte et préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord, la ministre Marguerite Blais, le ministre Jean-François Roberge, Guylaine Desroches, directrice générale du Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord et Paul Germain, maire de Prévost – photo: Noa Garcia Ahmad
Salle de Nouvelles
Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Mille élèves à Prévost

Noa Garcia-Ahmad  noaga@journaldescitoyens.ca – C’est officiel : il y aura une nouvelle école secondaire à Prévost. L’annonce a été faite par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, durant une conférence de presse à l’école Champ-Fleuri, le mardi 15 juin dernier. La nouvelle école, qui sera érigée dans le parc régional de la Rivière-du-Nord, pourra accueillir jusqu’à 1000 nouveaux élèves de la région.

Après plus de 22 ans de travail acharné, le projet de construire une nouvelle école a été lancé par les autorités nationales et municipales. Accompagné de la députée de Prévost et ministre responsable des Aînées et des Proches aidants, Marguerite Blais, du maire de Prévost, Paul Germain, du maire de Saint-Hippolyte et préfet de la MRC de la Rivière-du-Nord, Bruno Laroche et de la directrice du Centre de services scolaires de la Rivière-du-Nord ( C S S R D N ), Guylaine Desroches, le ministre Roberge a parlé d’une école moderne et d’un milieu d’apprentissage innovant pour la ville de Prévost.

Des besoins criants pour l’enseignement au secondaire

La nouvelle école accueillera 1000 élèves à son ouverture et permettra ainsi de répondre aux besoins criants d’espaces auxquels les établissements d’enseignement secondaires sont confrontés depuis quelques années, particulièrement dans la région de Saint-Jérôme. En effet, selon les données du MEES, la CSSRDN anticipait en 2019 une augmentation de 15 % de sa clientèle d’ici 2022, soit 500 élèves de plus dans les écoles secondaires par année. La nouvelle école, à proximité des villes de Prévost et de Saint-Hippolyte, permettra également de réduire de manière importante les délais de transport pour les élèves du secondaire de la région. Rappelons aussi que selon un sondage réalisé dans les deux villes concernant le projet, 97 % des 500 répondants s’étaient montrés en faveur de la construction d’une nouvelle école.

La construction de la nouvelle école s’inscrira dans le Plan directeur immobilier (PDI) de la CSSRDN, un projet qui pourrait récolter jusqu’à 1 milliard de dollars d’investissement et qui prévoit la construction de 11 nouvelles écoles, le remplacement de 5 bâtiments et 12 projets de réfections majeures sur une période de 10 ans. Guylaine Desroches explique que l’école secondaire de Prévost sera donc suivie de plusieurs autres projets dans le secteur de la Rivière-du-Nord : « Depuis 10 ans, la CSSRDN affiche une croissance soutenue de sa clientèle en raison du phénomène d’étalement urbain et du développement de nouveaux quartiers domiciliaires. L’annonce de cette école-ci ce matin n’en est qu’une autre parmi les autres qui viendront sans doute. » 

Pour l’instant, aucun échéancier ou budget n’a été révélé par les autorités. La première rentrée scolaire de la nouvelle école devra donc patienter et on devrait s’attendre à ce que la CSSRDN fasse appel à davantage d’unités modulaires pour pallier la croissance de sa clientèle à court terme.

Un pôle du savoir pour Prévost

L’annonce de la nouvelle école fut accompagnée de l’annonce d’un projet d’infrastructure d’envergure par le maire de Prévost, Paul Germain : « La ville a intégré… au projet d’école secondaire, un projet d’infrastructure comprenant un centre communautaire et une bibliothèque, le tout à l’intérieur d’une oasis de verdure de plusieurs millions de pieds carrés que la ville a récemment acquise ». Les bureaux de la ville de Prévost devraient également être aménagés au deuxième étage de la bibliothèque et du Centre communautaire. 

Il s’agira donc d’un projet extrêmement structurant pour la Ville. À long terme, on souhaiterait que la nouvelle école secondaire devienne un pôle de savoir et un milieu de socialisation pour les élèves, mais également pour les citoyens. 

Le maire de Saint-Hippolyte et préfet de la MRC de la Rivière-du-Nord, Bruno Laroche, s’est réjoui de cette décision qui permettra également aux élèves de Saint-Hyppolite de fréquenter cette école dans un milieu où ils retrouveront rivière et forêts et où ils ne se sentiront pas désincarnés.

Un projet porté par une implication citoyenne forte

Tour à tour, toutes les personnes présentes à la conférence de presse ont souligné le travail important du Comité citoyen Pour une école secondaire à Prévost et de sa porte-parole, Hélène Durocher. En plus de ces demandes répétées à la CSSRDN et au gouvernement du Québec, le comité avait également réussi à récolter plus de 6000 signatures en faveur du projet. 

Le maire Paul Germain a d’ailleurs tenu à souligner l’importance de l’implication citoyenne dans ce dossier : « Il y a plus de vingt ans, les Prévostois avaient un rêve : avoir une école secondaire à Prévost. Une école de proximité pour nos enfants. À travers les nombreux défis, ces bénévoles ont redéfini les mots résilience et ténacité. Chapeau ! »

Imprimer