Réalisations dans les sentiers

Dépotoir
Anthony Côté
Les derniers articles par Anthony Côté (tout voir)

On sort les vidanges et on chasse les tiques

Anthony Côté – Voici deux réalisations du dernier mois dans les sentiers de plein air et l’annonce d’une étude qui se poursuit.

Nettoyage d’anciens dépotoirs de fortune dans le parc de la Coulée.

e nos jours, on tient pour acquis qu’il y a des éboueurs pour ramasser nos ordures. Il n’en a pas été toujours ainsi surtout pour les gros encombrants. Les bénévoles du Club du parc de la Coulée peuvent en témoigner. Au moins une demi-douzaine de sites d’anciens dépotoirs de fortune a été répertoriée sur les terres sillonnées par les sentiers de plein air des Clos Prévotois. Même si la mission du Club est la pérennisation des sentiers, un groupe de bénévoles dévoués se sont investis à « sortir les vidanges ». Pôpa serait fier d’eux. Ils ont sollicité l’aide de Patrice, un des recycleurs vedettes de la Série Les belles ordures sur Historia.

Cinq sites près des sentiers ont été nettoyés et restitués à la nature. La quantité de rebus de métal recueillie est impressionnante. L’ami Patrice a rempli sa camionnette deux fois. Malheureusement, il reste deux autres anciens dépotoirs à proximité du sentier Mauve, dont un qui est très gros et qui demanderait des équipements spécialisés. À poursuivre cet automne…

Étude sur la maladie de limes dans le parc de la Coulée

L’équipe de recherche de l’Université de Montréal (dirigée par le Dr Patrick Leighton – Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe), en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), poursuit ses travaux cet été sur l’évaluation de la présence de tiques dans l’environnement et leur niveau d’infection à Borrelia burgdorferi (agent responsable de la maladie de Lyme).

Prévost fait partie des municipalités ciblées par l’INSPQ, basé sur les données de surveillance des années précédentes. Le parc de la Coulée a été choisi par l’équipe comme site pour l’échantillonnage.

Depuis 2007, des centaines de sites ont été échantillonnés dans le sud du Québec pour évaluer la présence de tiques et afin de suivre les tendances de risque.

Réfection d’une passerelle dans la Forêt Héritage 

La première passerelle, construite dans les sentiers du Haut Saint-Germain et datant de 2010, a rendu l’âme ce printemps. Une équipe réduite de bénévoles a orchestré une symphonie de marteaux aux résidences avoisinantes… un dimanche matin. Par la même occasion, la réfection a permis l’élargissement de la passerelle pour faciliter le passage de la dameuse de sentier de ski de fond. 

Merci à la Ville de Prévost d’avoir fourni les matériaux. Et encore mille excuses aux résidents voisins qui se sont fait réveiller par le barda.

Élargissement de la passerelle pour faciliter le passage de la dameuse de sentier de ski de fond. Crédit photo: Caroline Deschamps
Imprimer