Première pelletée de terre

C'est une Marguerite Blais enthousiaste qui nous a présenté les mérites de ces nouvelles maisons des ainés. — Photo Michel Fortier
Michel Fortier
Les derniers articles par Michel Fortier (tout voir)

Une maison des aînés à Prévost, c’est parti!

Michel Fortier – Mardi 17 août, la ministre responsable des Aînés et des proches aidants, et députée de Prévost, madame Marguerite Blais, a procédé́ à la pelletée de terre officielle de la maison des ainés de Prévost qui sera construite dans le district 3 : secteurs Lesage et Mozart près de l’école des Falaises.

La ministre Mme Marguerite Blais a présenté le projet de Maison des aînés de Prévost avec enthousiasme. Elle a mentionné que la proximité de l’école était un heureux choix qui allait permettre aux ainés de s’intégrer à la communauté, « On veut que les ainés s’intègrent, que les enfants viennent, on veut que les ainés sortent, on veut que les proches aidants puissent y passer la nuit, c’est pourquoi les chambres sont 30 % plus grandes… on veut beaucoup, beaucoup de familles… On ne souhaite pas travailler sur la perte d’autonomie, mais sur l’autonomie qui reste », des propos encourageants qui devraient pouvoir éviter l’enfer que nous avons connu au début de la pandémie. Sur cette question relative au fait que les CHSLD ne semblaient pas faire parti du processus sanitaire imposé aux hôpitaux, elle a répondu que le gouvernement croyait que ce milieu, familier des grippes et des infections aurait eu le savoir-faire pour éviter la transmission de la COVID19. « On a appris énormément et on ne veut pas que cette chose-là se reproduise ».

Mme Blais a profité de la conférence de presse pour expliquer qu’elle prendrait un congé d’un mois dès la semaine prochaine afin de se soumettre à un suivi médical pour un problème avec sa santé. Elle pense reprendre ses fonctions pleine d’énergie vers le 20 septembre 

Maisons des aînés de Prévost

La Maison des aînés de Prévost est déjà en construction au 1050, rue Chopin, elle pourra tenir 48 places en maison des aînés: 4 maisonnées de 12 places chacune.

La maison des aînés accueillera des aînés en très grande perte d’autonomie et qui, dans une proportion d’environ 80 %, présentent des troubles neurocognitifs majeurs.

Sommaire du projet

D’ici la fin de 2022, 288 nouvelles places en milieu d’hébergement s’ajouteront dans les Laurentides par le projet de construction de 5 maisons des aînés, dont une sera aussi alternative. Ce projet de développement s’inscrit dans le cadre d’une démarche de transformation majeure des milieux d’hébergement et de soins de longue durée.

La mission consistera à offrir des soins et des services de grande qualité, à dimension humaine et centrée sur les besoins des résidents, le tout dans un milieu de vie ressemblant à un véritable noyau familial.

Novateur, le concept est centré sur une approche humaniste qui prône le respect du rythme de vie où l’unicité du résident est reconnue. L’inclusion, la participation sociale de même que le maintien des capacités des personnes y sont favorisés. La dimension humaine sera au cœur des relations entre les résidents, leurs proches, le personnel et la communauté et les capacités et les forces de tous seront mises à contribution.

D’un point de vue architectural, les maisons des aînés et maisons alternatives seront composées de maisonnées de 12 chambres individuelles avec toilettes et douches adaptées. Chaque maisonnée bénéficiera d’une abondante fenestration, d’aires communes et d’accès à des cours intérieures et des balcons. L’environnement physique de la maison sera évolutif et adapté aux besoins physiques et psychologiques des résidents.

Jean-Philippe Cotton, président-directeur général adjoint du CISSS des Laurentides; Paul Germain, maire de Prévost; Marguerite Blais, ministre des Aînés et des proches aidants; et Laurent Laberge, directeur général à la ville de Prévost soulevant une pelletée de terre d’autant plus symbolique, que l’infrastructure de la Maison est sérieusement commencée, comme on peut le voir derrière. — Photo Michel Fortier
Imprimer