Politique

Ville de Prévost

Une structure politique et administrative novatrice  Émilie Corbeil – En mars dernier, Paul Germain, maire de Prévost, annonçait d’importants changements en créant une structure politique et administrative novatrice, vouée à ancrer l’action politique des élus dans la réalisation concrète des engagements qu’ils ont pris envers les citoyens. Ces changements prendront place dans le mandat actuel. Certains mandats et certains comités seront ainsi abolis pour laisser place à une structure à trois niveaux comprenant les comités et les commissions, les cabinets et la table ronde des cabinets. Valoriser le rôle des conseillers Pour Paul Germain, maire, cette nouvelle structure permettra d’augmenter la valorisation des conseillers, qui participeront tous à différents cabinets. Pour lui, le maire et le directeur général ne font pas tout. Les conseillers, les citoyens et les membres de l’administration ont un rôle primordial à jouer et c’est ce que cette nouvelle structure leur permettra de faire, en plus de voir les projets progresser plus efficacement et plus fidèlement aux orientations données par le conseil de Ville.  Les commissions et des comités Le rôle des commissions sera d’accompagner l’administration dans la réalisation de ses objectifs, tandis que le rôle des comités sera de coconstruire une réflexion avec des citoyens autour de…

Budget contesté à SADL

Deux conseillers contre le budget de Sainte-Anne-des-Lacs Jacinthe Laliberté – Lors de l’adoption du budget et du Programme triennal d’immobilisation 2022, le 31 janvier dernier, deux conseillers indépendants, Virginie Lupan et Sylvain Harvey, ont voté contre certains éléments de ce budget. Le Journal a recueilli leurs commentaires afin d’obtenir de plus amples précisions. Les deux conseillers sont, toutefois, d’avis que la préparation du budget a été réalisée dans une atmosphère détendue laissant place à des discussions très constructives malgré leur opposition lors de l’adoption. La réaction de Virginie Lupan  Ayant voté contre le budget dans son ensemble, Virginie Lupan résume sa décision : « Ma déception principale est à l’effet que nous n’avons pas d’orientations. Un simple contexte budgétaire fut présenté aux citoyens, mais aucune orientation ne fut établie comme dans le passé ». De prime à bord, la conseillère s’interroge sur le fonctionnement interne et les tâches des différents employés et cadres qui déterminent le service donné aux citoyens.  En ces termes, elle précise : « Optimiser des procédures par les directeurs de chaque service, compétents et experts dans leur discipline respective et épauler certains services par l’embauche d’employés, aurait des retombées plus directes sur le service aux citoyens. L’embauche d’un cadre aux finances et aux…