Santé

Mise à jour COVID

Situation pandémique dans la région Émilie Corbeil – Le mardi 11 janvier dernier, le CISSS des Laurentides tenait une conférence de presse afin de faire une mise à jour sur la situation pandémique dans la région. Malgré une augmentation des hospitalisations et des opérations de délestages, certaines informations portent à penser que la vaccination a porté ses fruits, même face à un variant pour lequel aucun vaccin spécifique n’existe à ce jour.   Plusieurs lits occupés par des patients COVID-19  Le 11 janvier, 219 lits en hospitalisation régulière étaient occupés par des patients testés positifs à la COVID-19, en plus de 18 lits de soins intensifs. Madame Rosemonde Landry, PDG du CISSS, a d’entrée de jeu souligné que la situation est très exigeante pour les équipes. Environ 700 employés étaient absents pour des raisons liées à la COVID-19. Elle a donc souligné les efforts des employés au front, tout comme ceux de la population qui, même après 22 mois, respecte les mesures sanitaires en place afin de participer à la lutte contre le virus.   Tous les établissements du CISSS en sont à un délestage de niveau 4, c’est-à-dire que des chirurgies et des traitements non urgents risquent d’être retardés. Il s’agit du…

Covid et CISSS

État de la situation au CISSS des Laurentides Émilie Corbeil – En date du 14 janvier dernier, le CISSS des Laurentides faisait un état des lieux concernant la pandémie. La période actuelle, qualifiée comme la dernière droite d’un long marathon, présente ses défis particuliers, notamment parce qu’il devient évident qu’un certain relâchement a récemment provoqué une hausse des cas, malgré les directives nationales de santé publique. Les temps sont difficiles, mais on insiste sur l’importance capitale de maintenir nos bonnes habitudes. Les milieux de vie particulièrement touchés Les CHSLD, les ressources intermédiaires et de type familial ont été durement touchés par la récente hausse des cas. Au 14 janvier, 16 établissements étaient en éclosion active. Pour rappel, un milieu de vie est considéré en éclosion si au moins deux résidents sont atteints. C’est donc dire que plus de 16 établissements présentent au moins un cas actif. Au total, ce sont 59 résidents qui sont malades. Un Noël difficile Dr Éric Goyer, directeur de santé publique, a expliqué que les employés du CISSS avaient eu très peu de répit pendant le temps des Fêtes, la région enregistrant environ 1000 nouveaux cas par semaine. Présentement, les données fluctuent énormément, oscillant entre 100 et 200…