Santé

Maison Aloïs Alzheimer

Collecte de fonds de la Résidence du Verger Benoit Guérin  bguerin@journaldescitoyens.ca – Depuis plusieurs années, la Maison Aloïs, un organisme qui offre des services et un programme d’activités de stimulation pour les personnes vivant avec un trouble cognitif et du répit à leur proche aidant, collabore avec la Résidence du Verger de Saint-Jérôme. C’est le 21 septembre dernier, journée mondiale de l’Alzheimer, qu’a eu lieu le lancement officiel d’une campagne de collecte de fonds au profit de la Maison Aloïs. C’est dans le contexte festif d’un party Rock n’Roll organisé pour les résidents que, madame Linda Pitre, directrice générale de la Résidence du Verger, en présence de la directrice générale de la Maison Aloïs, madame Guylaine Charlot, que le coup d’envoi à la campagne a été donné. Celle-ci a débuté avec le Jeans-o-Dons qui a permis d’amasser à ce jour, plus de 400 $. Les prochaines initiatives prévoient, entre autres, l’organisation de tirages moitié/ moitié, la mise en disponibilité de boîtes de dons et divers évènements festifs impliquant la communauté. Le montant total amassé lors de cette campagne sera remis, en janvier 2022, à la Maison dans le cadre du mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer. Pour contribuer à la cueillette de…

Covid et démocratie

Au secours de la démocratie municipale Émilie Corbeil – Tout n’est pas que noir dans cette histoire. Chez nous comme, parions-le, bien ailleurs, le recours aux moyens technologiques visant le respect des consignes d’isolement aura eu pour effet d’augmenter la participation à la démocratie municipale de manière impressionnante. À Piedmont, comme à Sainte-Anne-des-Lacs, on voit les séances du conseil augmenter en popularité de manière plus que notable. À Prévost, le recours aux moyens technologiques va bon train depuis quelques années déjà. Le Journal s’est entretenu avec les trois maires afin de comprendre l’impact des moyens technologiques sur la participation citoyenne. Prévost, à l’avant-garde C’est il y a environ trois ans, à la suite de l’élection du conseil en place, que la décision fut prise de donner tous les outils possibles aux citoyens afin de leur permettre de participer à la vie démocratique. Les séances du conseil sont, depuis, accessibles via Facebook live. On a aussi inventé le Café des élus, diffusé en direct et moins protocolaire, afin de permettre aux citoyens de se tenir au courant et de poser des questions.  Si, autrefois, une « grosse » séance peinait à attirer 15 personnes, on compte désormais entre 500 et 1500 personnes qui assistent,…