2008

Les bactéries fécales éclipsées par les algues bleues
Où est le danger pour la santé ?

Bruno Montambault, août 2008 – Les cyanobactéries sont sur toutes les lèvres. Les médias, les municipalités et le gouvernement en parlent tellement que le problème des algues bleues éclipse parfois des dangers beaucoup plus réels pour la santé publique, tels les coliformes fécaux, par exemple. Et il apparaît que la rivière du Nord soit bien fournie de ces micro-organismes. Les coliformes fécaux, comme les entérocoques et les streptocoques fécaux, sont des indicateurs utilisés par la santé publique pour déterminer si l’eau est contaminée. Ces micro-organismes sont toujours présents dans l’eau de nos rivières et de nos lacs : après tout, nos cours d’eau ne sont pas stériles ! Mais quand leur présence atteint certains niveaux (voir tableau), les activités récréatives peuvent être compromises et, pire encore, la santé des gens peut parfois être en danger. Selon les explications du docteur Michel Savard, médecin-conseil en santé publique pour la direction des Laurentides, « ce n’est pas tant le niveau de coliformes, mais le type de coliformes qui importe. » Donc, ce ne sont pas tous les types de bactéries d’origine fécale qui sont dangereux. Mais s’il y a présence de coliformes fécaux dans l’eau, il y a avec certitude présence d’autres agents…