Le point de vue des candidats

Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

 En vue des prochaines élections fédérales qui se tiendront le 19 octobre prochain, le Journal des citoyens a envoyé une série de questions à tous les candidats des circonscriptions Rivière-du-Nord (Prévost) et Laurentides-Labelle (Sainte-Anne-des-Lacs et Piedmont).

Les questions touchaient différents enjeux régionaux. Les voici :
– 1. Depuis combien de temps habitez-vous le comté et quels liens vous y rattachent?

– 2. Projet Énergie-Est – Soutenez-vous la construction des nouveaux tronçons de l’oléoduc de TransCanada au Québec?

– 3. Accès Internet – Si vous êtes élu(e), que comptez-vous faire pour que tous les citoyens de votre circonscription aient accès à Internet haute vitesse?

– 4. Postes Canada – Êtes-vous d’accord avec les compressions effectuées à Poste Canada qui ont obligé la société d’État à abolir la livraison du courrier à domicile?Et comment considérez-vous la manière dont Postes Canada s’y prend pour installer ses nouvelles boîtes postales en milieu urbain?

– 5. Immigration – Quelle est votre vision du soutien qu’il faudrait apporter aux immigrants dans la région?

– 6. Culture et vie communautaire –Que pensez-vous des nombreuses coupures effectuées au cours des dernières années dans les domaines de la culture et de la vie communautaire qui ont obligé certains organismes à adopter des mesures drastiques (je pense entre autres au cas de l’organisme ICI par les arts de Saint-Jérôme)?

– 7. Familles – Pouvez-vous me donner quelques exemples de soutien concret que vous comptez apporter aux familles de la région?

page_5Pierre Dionne LabellePierre Dionne Labelle Nouveau Parti démocratique

– 1. Je suis venu au monde, j’ai grandi, étudié et vécu la grande partie de ma vie à Saint-Jérôme. J’ai fondé et présidé deux associations, encore actives à Saint-Hippolyte, pour la préservation et la protection d’une source et d’une plage.

– 2. Je suis inquiet. Les évaluations environnementales faites en fonction des lois modifiées ou abrogées par le gouvernement Harper ne sont pas fiables. Il faut remettre en vigueur des lois environnementales sérieuses, et si ce projet ne rencontre pas les critères environnementaux, je ne l’appuierai pas.

Par ailleurs, on ne peut isoler la question des oléoducs de celle plus globale de l’approvisionnement en pétrole du Québec. Le nombre de superpétroliers qui parcourent le Saint-Laurent est en expansion et le risque de déversement est permanent.

Il nous faut un plan pour diminuer notre dépendance au pétrole. Le NPD mettra sur pied un véritable processus d’évaluation environnementale, comprenant un mécanisme de consultation publique.

– 3. Idéalement, la connexion à laquelle devraient avoir accès tous les Canadiens serait caractérisée par une vitesse relativement élevée et à un prix abordable. Toutefois, il faut songer aux conséquences environnementales de la présence éventuelle de tours de télécommunication partout sur le territoire.

– 4. Le NPD s’est opposé dès le début aux coupures chez Postes Canada. Cette société est rentable. Il importe de stopper le plan de compression et de conserver, notamment, nos bureaux de poste comme celui de Prévost. Avec la fin de la distribution à domicile à Saint-Jérôme, les droits des personnes âgées et celles à mobilité réduite sont bafoués. Les résidents voisins d’une boîte postale communautaire subiront les nuisances qui y sont associées. Le courrier à domicile sera rétabli là où il a été coupé récemment, une fois que le NPD sera porté au pouvoir.

– 5. Alors qu’une terrible crise humanitaire se déroule sous nos yeux, j’appuierai directement les organismes locaux et les familles qui se porteront volontaires pour accueillir des réfugiés syriens fuyant la guerre.

– 6. Pour ce qui est du fédéral, c’est clair. La récente coupure de financement d’ICI par les arts est directement liée à la volonté des conservateurs d’équilibrer le budget sans toucher aux privilèges des grandes compagnies. C’est clair aussi que les modifications faites par les conservateurs au programme de lutte à l’itinérance privent les organismes d’un soutien financier; je pense notamment à l’Écluse et à ses travailleurs de rue.

D’une manière plus générale, les organismes communautaires de la région sont nettement sous-financés, et par le provincial et par le fédéral. Si on parle des organismes en santé et service sociaux des Laurentides, ils sont les moins bien financés du Québec en termes de financement par habitant. Un meilleur transfert du fédéral aux provinces pour la santé et les services sociaux nous permettrait éventuellement de rattraper notre retard.

– 7. Nous voulons nous attaquer au problème de la dette des ménages sur deux fronts : stimuler la création d’emplois bien rémunérés et adopter des mesures pratiques pour rendre la vie plus abordable pour les familles qui peinent à boucler les fins de mois et les protéger contre les frais injustes (taux d’intérêt élevés des cartes de crédit et frais bancaires) et les arnaques.

De plus, un gouvernement néo-démocrate investira 28 M$ pour aider les jeunes à pouvoir participer davantage à des activités sportives.

Par ailleurs, pour aider les personnes âgées à sortir de la pauvreté, nous bonifierons dès la première année de 400 M$ le Supplément de revenu garanti.

Enfin, le plan du NPD entend aussi réinvestir massivement dans le logement social pour aider les familles qui ont de la difficulté à se loger dans un appartement abordable.

page5_Janice Bélair RollandJanice Bélair Rolland Parti libérale

– 1. J’habite le comté depuis 9 ans et nous [mon conjoint et moi] avons installé notre entreprise familiale dans les Basses-Laurentides.

– 2. Je considère qu’il faut redonner la crédibilité aux chercheurs. Je ne pour-rais concevoir d’aller de l’avant avec un tel projet s’il s’avérait risqué ou mettait en péril les citoyens ou des espèces menacées. Ce projet pourrait ouvrir de nouveaux marchés, notamment en Asie, et revitaliser l’industrie du raffinage au Québec. Toutefois, le gouvernement fédéral a la responsabilité de peser tous les facteurs qui entrent en jeu pour prendre une décision qui est dans l’intérêt supérieur de tous les Canadiens.

– 3. Si nous nous comparons à l’international, nous avons eu des objectifs beaucoup trop bas au pays et il faut prendre des mesures afin d’élargir l’accès au réseau à large bande dans les régions rurales. Le manque de réseaux de téléphone cellulaire dans diverses régions des Laurentides représente par ailleurs un inconvénient et nuit à la sécurité des citoyens.

– 4. Je ne suis pas d’accord avec ces compressions. Le service à domicile de Postes Canada est essentiel pour les personnes âgées, à mobilité réduite ou simplement malades. De plus, Postes Canada est déjà rentable et fournit un important service public. Il faut entamer un nouvel examen de Postes Canada pour nous assurer que cette société remplisse sa mission et offre des services de haute qualité à un coût raisonnable.

En ce qui a trait à l’installation improvisée de nouvelles boîtes postales, dans des secteurs parfois douteux, j’appuie la résolution de la ville de Saint-Jérôme à ce sujet. Le Parti libéral s’est formellement engagé à maintenir le service de livraison à domicile.

– 5. Les organismes qui viennent en aide aux immigrants comme le Coffret de Saint-Jérôme sont très importants dans la région et nous avons un devoir d’accompagnement, d’ouverture et de soutien financier auprès des immigrants et un devoir d’éducation auprès des citoyens.

– 6. Je considère qu’il est primordial de donner un espace libre et créatif aux jeunes. Dans le cas d’Ici par les arts, elle ne comprend pas pourquoi Emploi et Développement social Canada n’ont pas dépensé les 97,1 millions $ annoncés pour 2014-2015. Nous pouvons apporter un plus grand support dans les programmes qui touchent l’itinérance, la santé et l’équité chez les femmes.

– 7. Je crois qu’en créant une allocation pour enfants non imposable (qui donne plus aux familles à faible revenu et moins aux familles plus riches), en réduisant les impôts de la classe moyenne (de 22 % à 20,5 % pour des revenus entre 44 700 $ et 89 401 $) et en investissant dans les infrastructures nous serons gagnants.

Le Parti s’est penché sur une stratégie nationale pour le logement abordable qui comprendra notamment des investissements de 125 M$/an en incitatifs fiscaux pour stimuler la rénovation des logements locatifs au pays.

page5_Rhéal FortinRhéal Fortin Bloc Québécois

– 1. J’ai mes racines dans la circonscription depuis plusieurs années et je me suis constamment impliqué dans la communauté (Comité d’éthique à la recherche du Centre hospitalier de Saint-Jérôme, CA de Mesures alternatives des Vallées du Nord, ICI par les arts, Fondation André-Boudreau et Mouvement Québec français des Laurentides). J’exerce ma profession d’avocat à Saint-Jérôme. J’ai milité pour le Parti québécois depuis 1989 et suis président du Bloc québécois pour la circonscription Rivière-du-Nord depuis 2008.

– 2. Clairement et sans ambiguïté : non. Ce projet comporte des dangers pour l’environnement et ne rapporte aucun bénéfice pour les Québécois qui en assument tous les risques. Les Québécois ne sont même pas consultés dans le processus et il est inadmissible que la gestion du territoire québécois soit décidée à Ottawa ou à Calgary sans respect pour les institutions ou les citoyens du Québec. Contrairement aux autres partis politiques, les députés du Bloc n’ont pas à ménager les intérêts de l’Ouest canadien.

– 3. Il faut s’assurer que les citoyens aient accès à des services de télécommunications abordables et de qualité dans toutes les régions du Québec. Le Bloc québécois croit qu’il est impératif que le Québec se dote d’un Conseil québécois de la radiodiffusion et des télécommunications ayant comme objectif le développement ordonné des télécommunications sur l’ensemble du territoire.

– 4. Je ne suis absolument pas d’accord avec les compressions actuelles ni avec l’arrogance avec laquelle Postes Canada traite les Québécois. Le Bloc québécois a demandé l’arrêt immédiat du programme d’installation de boîtes postales et insisté pour maintenir la livraison à domicile. Je souhaite que la question soit étudiée par un comité parlementaire qui saura prendre une décision éclairée à l’avantage de la population du Québec.

– 5. Il faut continuer à soutenir les nouveaux arrivants et les organismes d’accueil comme le Coffret de Saint-Jérôme. Le Bloc québécois travaille à aider le Québec dans les négociations afin que tous les outils en matière d’intégration et de réunification familiale soient à sa disposition.

– 6. Il est primordial de soutenir les organismes culturels et communautaires; il en va de notre identité et de notre rayonnement. Les coupures imposées de façon cavalière et sans motif ont un impact terrible partout au Québec. Nous le constatons avec ICI par les arts dont les budgets ont été amputés de telle façon que sa survie est menacée.

– 7. Le Bloc québécois propose de rendre la prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE) non imposable. Le Bloc estime aussi nécessaire d’exiger du gouvernement fédéral la compensation de la Déduction pour frais de garde d’enfants au Québec, soit plus de 190 M$.

page7_Joey_LeckmanJoey Leckman Parti vert

– 1. Nous avons emménagé dans la région en 2008. J’enseigne au cégep de Saint-Jérôme. Je suis impliqué dans plusieurs comités (comité de développement durable au cégep, C. A. au CPE, CE à l’école du champ fleuri, et dans le passé, coopérative des jardins écologiques de Prévost).

– 2. Le Parti vert est le seul parti, contrairement au NDP qui tergiverse depuis des ans et selon l’auditoire, à être complètement contre la construction d’oléoduc et le seul parti à prôner une sortie progressive, mais certaine de l’utilisation des combustibles fossiles.

– 3. Il appartient aux citoyens de décider ce qui est plus important pour eux, avec ou sans Internet haute vitesse avec tous les désagréments qui y sont attachés tels que tour de communication, câbles visibles et émanations possibles d’ondes électromagnétiques. Le Parti vert croit en la démocratie participative et souhaite mettre en place un système de consultation publique pour obtenir l’avis des citoyens.

– 4. Éliminer la livraison à domicile touche de manière disproportionnée les aînés et les Canadiens handicapés. De plus, la livraison du courrier à domicile est un service qui aide les PME à offrir un service de qualité à leurs clients. Cette mesure va s’avérer coûteuse pour notre société et je m’engage de luter contre cette incongruité.

– 5. Les postes d’agents de liaison qui assurent une belle intégration des immigrants ont été coupés par le gouvernement conservateur. Il est important d’augmenter le soutien pour que les immigrants puissent s’intégrer rapidement à notre société pour pouvoir y contribuer au maximum dans un délai des plus courts.

– 6. La culture est l’âme d’une société. Sans culture, sans arts, sans vie communautaire et sans sports, nous perdons notre identité et notre raison d’être. Ces coupures avaient pour objectif de balancer le budget au détriment de notre projet de société et au détriment de l’équilibre mental et social des gens.

– 7. Contrairement au NPD, le Parti vert n’a pas la prétention de vouloir équilibrer le budget dans son premier mandat. Nous croyons qu’il est plus important de maintenir des services de qualité pour tous les citoyens de toutes classes sociales. D’ailleurs, nous croyons qu’une qualité de vie et un bon niveau de service revient à prévenir plusieurs problèmes qui permettront d’épargner davantage à long terme.

Candidats Laurentides-Labelle

page7_Simon-Pierre LandrySimon-Pierre Landry Nouveau Parti démocratique

– 1. Je me suis installé à Sainte-Agathe-des-Monts en juin 2012 avec ma conjointe et j’ai grandi à Sainte-Thérèse.

– 2. Je soutiens la même position que celle de notre chef Thomas Mulcair, ancien ministre de l’Environnement au Québec. Pour le NPD, le projet actuel d’oléoduc n’a pas été soumis à un processus d’études environnementales adéquat.

– 3. C’est une priorité pour moi que d’accélérer la mise en place de l’Internet haute vitesse via différents programmes fédéraux de subventions. En 2015, avoir accès à l’Internet haute vitesse doit être vu comme avoir accès à de l’eau courante ou à l’électricité.

– 4. Un gouvernement NPD rétablirait la livraison postale à la porte autant pour les résidences que pour les petites entreprises. Également, je considère que Postes Canada n’a pas suffisamment travaillé avec les citoyens et les élus locaux lors de l’installation de ses boîtes postales, ce qui a causé des frustrations inutiles.

– 5. Il existe de beaux programmes locaux, notamment les comités d’ac-écueil, qui permettent de mieux intégrer les nouveaux arrivants. Il nous faut aussi nous assurer d’aider les nouveaux arrivants ne parlant pas couramment le français, à mieux maîtriser la langue, car il est très difficile pour un nouvel arrivant de trouver un emploi et de rester dans la région s’il ne parle pas la langue. C’est un sujet qui doit être traité en collaboration avec le gouvernement provincial.

– 6. Le NPD et moi-même sommes d’avis que le gouvernement doit soutenir les arts et la culture. La culture est non seulement essentielle pour notre qualité de vie, mais également une industrie importante. Les organismes communautaires jouent quant à eux un rôle social essentiel. Nous n’avons qu’à penser aux organismes L’Envolée de Sainte-Agathe ou Les Papillons de Nominingue ou aux différents organismes de lutte contre la faim pour comprendre comment ils sont importants.

– 7. Pour les services de garde, le NPD s’est engagé à compenser financièrement le Québec pour son programme à prix abordable. Également, l’emploi sera une priorité afin que le plus de familles possible puissent venir travailler dans la région. Il faut aussi s’assurer de bonifier le Supplément de Revenu Garanti (SRG), les régimes de pension publics, tout en s’attaquant au coût élevé des médicaments. Ces mesures permettront à nos aînés de demeurer plus longtemps en santé, chez eux comme ils le souhaitent.

page7_David GrahamDavid Graham Parti libéral

– 1. Je suis est né à Sainte-Agathe et possède une ferme familiale à Sainte-Lucie-des-Laurentides.

– 2. Les Libéraux appuient les projets axés sur la mise en marché responsable et viable de nos ressources naturelles tout en protégeant les droits des peuples autochtones, notre environnement et en méritant la confiance des communautés locales.

Les Libéraux s’intéressent au projet portant sur l’installation d’un oléoduc pour transporter le pétrole de l’Ouest canadien vers l’Est, ce qui pourrait ouvrir de nouveaux marchés, notamment en Asie, et revitaliser l’industrie du raffinage au Québec. Toutefois, avant de donner son approbation à tout projet d’exploitation des ressources, le gouvernement fédéral a la responsabilité de peser les facteurs qui entrent en jeu pour prendre une décision qui est dans l’intérêt supérieur de tous les Canadiens.

– 3. D’après moi, le service Internet haute vitesse ainsi que le service cellulaire sont essentiels dans l’économie moderne au Canada. Nous ne pouvons pas être compétitifs dans notre région sans nous assurer que tous les résidents qui veulent avoir accès à ces services en aient la possibilité. Ceci prendra du travail en équipe pour mettre en place cette infrastructure qui fait cruellement défaut dans plusieurs secteurs de notre région présentement.

– 4. Je vois les services de Postes Canada comme un service essentiel. Une grande portion de notre circonscription a déjà perdu ce service, et c’est important d’arrêter net ces changements mal conçus.

– 5. Nous ne pouvons ne pas dire aux immigrants de venir ici et leur souhaiter bonne chance sans leur donner accès aux ressources d’éducation, d’investissement et de santé que nous, qui sommes d’ailleurs en vaste majorité descendants des immigrés, prenons-le pour acquis. Cependant, il est important de ne pas utiliser l’immigration pour réduire les salaires de nos travailleurs, mais plutôt pour assurer la croissance de l’économie de manière globale.

– 6. J’ai été adjoint au porte-parole libéral en matière de la culture. C’est donc un sujet qui me touche de près. J’ai participé à l’élaboration du projet de loi (41-2) C-516 pour introduire le droit de suite au Canada. Le droit de suite donne un pourcentage des profits des ventes d’arts visuels aux artistes originaux. En tant qu’ancien journaliste en informatique spécialisé dans la communauté du logiciel libre, les enjeux spécifiques du dossier de la culture comme le droit d’auteur me tiennent à cœur.

– 7. Je crois qu’en créant une allocation pour enfants non imposable, en baissant les impôts de la classe moyenne et en faisant le plus grand investissement en infrastructures de l’histoire du Canada nous permettrons à la majorité des familles des Laurentides d’avoir plus d’argent à la fin du mois.

La qualité de l’offre en matière de logement à prix modique est très faible, surtout dans les petites municipalités qui n’ont pas les moyens locaux de l’améliorer sans l’aide des autres paliers de gouvernement. Il nous faut renouveler le financement des ententes à long terme pour le logement social, préserver les subventions au loyer et aider financièrement la rénovation des immeubles.

page7_J_RegimbaldJohanne Régimbald Bloc québécoise

– 1. Je suis originaire de Mont-Laurier et vis maintenant à Mont-Tremblant. J’ai été attachée politique et chef de cabinet pour le ministre Jacques Léonard pendant de nombreuses années.

– 2. La position du Bloc québécois à ce sujet est ferme : c’est non ! Ce projet qui comporte des risques ne profite pas au Québec. Même si ce dossier ne touche pas la circonscription de Laurentides-Labelle, je suis très préoccupée de l’impact négatif sur notre environnement advenant un déversement.

– 3. La création d’un Conseil québécois de la radiodiffusion et des télécommunications (CQRT) fait partie des demandes du Bloc québécois pour offrir un meilleur accès à ce service. Il faut trouver un moyen de brancher les régions du Québec. Le CRTC, organisme fédéral, n’a pas voulu réglementer l’accès à Internet et les fournisseurs de service ont le beau jeu de développer seulement où cela est rentable en délaissant certaines zones ou en demandant des prix déraisonnables pour des accès limités.

– 4. Je trouve très déplorable leur façon d’agir en cessant la distribution du courrier à domicile. Postes Canada impose ses décisions sans consulter. Nous, au Bloc québécois, demandons un moratoire immédiat ainsi qu’une consultation en commission parlementaire soit faite et qui permettra de mettre en lumière les besoins de la population. Pour ce qui est de l’installation des boîtes postales, la façon de faire de Postes Canada est irrespectueuse des règlements municipaux et de l’environnement physique des gens qui vivent dans ces secteurs.

– 5. Le gouvernement fédéral ne fait rien pour favoriser l’établissement des immigrants en région. Il traite le Québec comme une seule grande région et ne reconnaît pas la diversité québécoise. Il faut offrir des services en région pour les immigrants afin qu’ils s’y intègrent plus facilement et soutenir les organismes qui offrent ces services.

– 6. Les gens des milieux culturel ou communautaire sont les mieux placés pour savoir quels sont les besoins. Les coupures du gouvernement fédéral ont généré des situations problématiques pour plusieurs organismes dans Laurentides-Labelle. Le retrait du financement empêche également le rayonnement de la culture québécoise à l’extérieur du pays et prive les régions sur le plan des émissions d’informations locales (ex : coupures chez Radio-Canada).

– 7. Nous sommes déjà passés à l’action en demandant que la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE) devienne non imposable. Cette mesure permettrait à une famille de deux enfants et ayant un revenu moyen d’économiser 605$ par année. Le gouvernement fédéral, en janvier dernier, a décidé de rendre cette prestation imposable alors que le Bloc avait obtenu en 2007 qu’elle soit non imposable. Les règles fiscales actuelles ne sont pas égales pour toutes les familles, le Bloc s’engage à défendre les intérêts des familles québécoises.

François Beauchamp

Parti vert. Na pas répondu aux demandes du Journal.

Sylvain Charron

Parti conservateur. N’a pas pu être rejoint.

Imprimer