Point de vue
Élection 2015

Odette Morin

Odette Morin

Originaire de Prévost, Odette Morin collabore bénévolement avec le Journal des citoyens depuis 2004. Dès le départ, elle a proposé à l’équipe de rédaction de publier des recettes dans les pages Journal, une idée qui fût reçue avec enthousiasme. Depuis, cette passionnée de cuisine signe chaque mois la chronique Pour le plaisir du palais. Elle réalise également le mot croisé et le mot perdu, tout en s’occupant du concours DÉFI depuis 2006. À l’occasion, elle rédige des textes d’opinion, qui témoignent de sa grande sensibilité environnementale. Odette Morin est avant tout horticultrice, mais elle perçoit l’écriture comme un cheminement personnel qui lui permet de s’évader et de formuler sa pensée.
Odette Morin

Les derniers articles par Odette Morin (tout voir)

Pas de campagne pour le DGE

Vous aurez peut-être remarqué que, dans la campagne électorale fédérale en cours et contrairement à celles du passé, il n’y a pas d’annonce du directeur général des élections (DGE) nous encourageant à aller voter. Pas non plus de programme d’incitation au vote dans les établissements scolaires. C’est que depuis l’adoption de la nouvelle loi électorale (Loi sur l’intégrité des élections ou Fair Elections Act) le DGE n’a plus le droit de le faire, son rôle étant réduit à nous renseigner, si on la lui demande, la marche à suivre pour s’inscrire, s’identifier, remplir notre bulletin de vote. On lui a aussi enlevé le pouvoir de faire enquête dans les cas de fraudes électorales dont on a eu des exemples aux dernières élections fédérales : dépenses électorales illégales, appels robotisés incitant des électeurs à se rendre au mauvais bureau de vote, etc.

La carte de l’électeur ne sera plus acceptée

Avec la Loi sur l’intégrité des élections, il sera plus difficile de voter en 2015. Si vous êtes inscrits, vous devriez recevoir la carte de l’électeur, sauf que, contrairement aux élections précédentes, cette carte ne sera plus acceptée comme preuve d’identité au bureau de scrutin. Selon plusieurs analystes, les changements apportés à la Loi auront pour effet d’empêcher ou de décourager un grand nombre de citoyens d’aller voter. Parmi eux : les jeunes, dont les étudiants qui se trouvent à l’extérieure de leur région, les autochtones, les immigrants, les itinérants et les personnes âgées. Des personnes qui n’ont parfois ni permis de conduire ou autres pièces d’identité acceptées par la nouvelle Loi. Selon les mêmes analystes, ce que la plupart de ces gens ont en commun c’est de ne pas voter pour les conservateurs.

Soyons vigilants!

Il est primordial d’être au fait des nouvelles règles pour ne pas être pris au dépourvu le 19 octobre. Si vous avez un permis de conduire valide (avec votre photo et votre adresse actuelle), vous ne devriez pas avoir de souci. Les permis de conduire temporaires sont aussi acceptés. Pour tous les autres, vous devrez fournir 2 pièces d’identité dont une qui porte votre adresse actuelle exemple : carte d’assurance maladie et facture de téléphone (même si celle-ci est électronique). Vous trouverez la liste complète sur le site d’Élection Canada. Il est important de vérifier si vous êtes inscrits pour le scrutin du 19 octobre. Il est assez facile de le faire en vous rendant sur le site. Vous êtes étudiants? Il y aura des bureaux de scrutin dans quelques établissements à Montréal et à l’Université Laval à Québec, du lundi 5 au jeudi 8 octobre. Vous pourrez y voter, mais vérifiez d’abord si vous devez y être inscrits. Vous étudiez en région à l’extérieur de votre circonscription (de résidence habituelle)? Il y a possibilité d’inscrire votre résidence étudiante comme étant votre résidence principale et d’aller voter dans cette circonscription. Pour en savoir plus, consultez le site d’Élections Canada dès que possible.

Imprimer