Renouveau prévostois
Accès limité à Internet : manque de leadership?

Paul Germain, chef du parti Le Renouveau Prévostois, déclare que le manque de leadership des élus municipaux prive 18% du territoire de Prévost de l’accès à Internet haute vitesse. (Photo : Valérie Lépine)
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Le chef du parti Le Renouveau Prévostois, Paul Germain, a tenu un point de presse le 9 septembre dernier pour dénoncer le fait que 18% du territoire de la municipalité de Prévost n’a pas encore accès à Internet haute vitesse.

Selon M. Germain, les secteurs des lacs Renaud, René et Écho n’ont toujours pas accès au service Internet haute vitesse (IHV). Leurs résidents doivent soit faire affaire avec Eastlink, un câblodistributeur des Maritimes dont le territoire est protégé par le CRTC et qui n’offre pas l’IHV, soit traiter avec de petits fournisseurs WiFi comme NornetHV ou AmeriSys dont la vitesse d’accès (jusqu’à 5 Mbs) et les prix élevés ne constituent pas une offre de service avantageuse pour les citoyens.

Paul Germain souligne que cette situation a plusieurs impacts négatifs sur les résidents de ces secteurs, notamment la dévaluation des propriétés et les coûts exorbitants pour les petites entreprises, mais surtout elle a des conséquences sur l’éducation des enfants en âge sconotamment la dévaluation des propriétés et les coûts exorbitants pour les petites entreprises, mais surtout elle a des conséquences sur l’éducation des enfants en âge scolaire qui doivent de plus en plus utiliser Internet pour effectuer leurs travaux. Selon lui, les enfants vivants dans les secteurs non desservis sont désavantagés par rapport aux autres.

Le chef du Renouveau Prévostois enjoint les citoyens d’aborder ce sujet avec les différents candidats aux élections fédérales. Il déclare par ailleurs qu’il y a urgence d’agir, mais que le maire actuel, Germain Richer, ne semble pas avoir fait avancer le dossier depuis qu’il a rencontré Vidéotron en 2010.

Le Renouveau Prévostois aurait des solutions à proposer, mais « nos enfants ont-ils les moyens d’attendre 3 ans? », demande M. Germain.

Commentaires du maire Richer

Germain Richer a été rejoint par courriel pour obtenir ses commentaires sur le sujet de l’accès à l’IHV.  Il affirme qu’il travaille depuis 2008 sur cette problématique. « De nombreux citoyens veulent obtenir une amélioration significative des services internet, mais quand il est question de l’érection d’infrastructures telle qu’une tour, c’est l’attitude « pas dans ma cour ». De plus, le service internet relève de fournisseurs d’entreprises privées sous la juridiction du fédéral et non de la Ville de Prévost. »

Il déclare par ailleurs que le Conseil a adopté une série de résolutions  depuis décembre 2009 pour tenter de remédier au problème d’accès à IHV : la résolution #17018-12-09 (décembre 2009) dans laquelle de Conseil a demandé à Vidéotron et Bell Canada d’offrir dès la fin de l’année 2010 le service IHV à toutes les adresses civiques du territoire de la municipalité ; la résolution no 17173-03-10 (mars 2010) demande une enquête sur la situation pour les secteurs des lacs Écho, René et Renaud ; la résolution no 17211- 04-10 (avril 2010) témoigne du dépôt de cette enquête qui conclut entre autres que les citoyens veulent un service par câblage pour la téléphonie, Internet et la télévision); la résolution no 172889-04-11 (novembre 2011) sollicite l’appui du CRTC dans le suivi de ce dossier.

Par ailleurs, M. Richer a rencontré en juin 2010 un haut dirigeant de Vidéotron accompagné d’un citoyen du lac Écho.

M. Richer conclut que ce dossier sera transféré à Joël Badertscher lors d’une prochaine rencontre.

Imprimer