Campagne de financement d’Héritage plein air du Nord
Un appel est lancé aux citoyens

Pont de la Disco
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

À tous ceux qui ont à cœur la nature sauvage et qui veulent préserver les sentiers qui sillonnent Sainte-Anne-des-Lacs et Prévost : Héritage plein air du Nord, un nouvel organisme de conservation dans les Laurentides vous convie à participer à leur première campagne de financement.

La carte du secteur que l’HÉPAN veut acquérir.

La carte du secteur que l’HÉPAN veut acquérir.

Fondé en janvier 2015, Héritage plein air du Nord (HÉPAN) regroupe des citoyens de Sainte-Anne-des-Lacs et de Prévost qui veulent protéger un secteur de 790 000 m2 qui compte quelque 25 km de sentiers. Ceux-ci sont fréquentés à l’année par des skieurs, des marcheurs et des amateurs de vélos de montagne et de raquettes. L’aire à préserver chevauche les municipalités de Sainte-Anne-des-Lacs et de Prévost et ses sentiers sont entretenus et balisés depuis plusieurs années par des bénévoles dévoués.

Cette grande propriété a récemment été mise en vente et c’est dans ce contexte que les fondateurs d’HÉPAN ont entamé des pourparlers avec les vendeurs. L’acquisition de ce domaine contribuerait d’une part à préserver dans son intégrité cette aire d’une grande valeur écologique et, d’autre part, à maintenir un accès public au réseau de sentiers.

Le territoire englobe le ruisseau Marois, décharge du lac Marois, et traverse un vaste milieu humide. Sa forêt est d’âge moyen et sa faune variée. On peut y observer le renard roux, le cerf de Virginie, le vison, le pic à tête rouge et la couleuvre verte, espèce susceptible d’être désignée menacée au Québec.

Selon l’HÉPAN, il s’agit du dernier grand espace vert disponible pour les activités de plein air à Sainte-Anne-des-Lacs, les autres réseaux ayant déjà été fragmentés ou bloqués par le développement immobilier.

Campagne de financement majeure

Pour parvenir à protéger ce site exceptionnel, l’HÉPAN doit l’acquérir pour un montant de 600 000 $. L’organisme se donne 1 an pour amasser cette somme. La campagne de financement a été lancée officiellement le 8 octobre dernier en présence des administrateurs de l’organisme, de la mairesse de Sainte- Anne-des-Lacs, Monique Laroche, et du maire de Prévost, Germain Richer. Le parrain et porte-parole de l’HÉPAN, Guillaume Lemay- Thivierge, lui-même résident de Sainte-Anne-des-Lacs, n’était pas présent mais avait préparé une vidéo pour attester de son attachement à ce réseau de sentiers.

L’organisme de bienfaisance souhaite recevoir un appui important de la population, sous forme de dons ou de membership, pour ensuite pouvoir aller solliciter les organismes régionaux et nationaux.

Soutien des villes ?

Questionnés quant à leur volonté d’appuyer les démarches de l’HÉPAN, les maires de Sainte-Anne-des-Lacs et Prévost n’ont pas voulu se prononcer officiellement. Mme Laroche et M. Richer étaient tous deux d’accord pour dire que le secteur mérite d’être protégé, mais ils devront obtenir l’approbation de leur Conseil avant de s’engager davantage.

Appuyer Héritage plein air du Nord

Reconnu comme organisme de bienfaisance, l’HÉPAN est habilité à émettre des reçus pour fins d’impôt.

Les dons et adhésions peuvent se faire sur son site web ou son compte Facebook . Les paiements peuvent être faits par paypal ou par chèque.

L’HÉPAN souhaite mobiliser autant les utilisateurs des sentiers que les associations sportives, les citoyens des Basses-Laurentides, les Municipalités, les MRC et les boutiques de sports de la région.

Héritage plein air du Nord espère que l’acquisition de cette propriété de quelque 2 km2 ne sera que le premier jalon d’une série de démarches qui viseront toutes à protéger l’environnement naturel, la biodiversité de la forêt laurentienne et l’accès public à la nature.

 Visionner une vidéo réalisée par l’organisme, qui donne un aperçu de la beauté de la propriété : 

Imprimer