Entre compression et solution en éducation
Un septembre différent et un octobre chaud?

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Sylvie D. DaigneaultManifeste sur l’éducation au Québec

Mme Lise Allaire, directrice générale de la commission scolaire Rivière-du-Nord, ainsi que M. Marc Saint-Pierre (ancien directeur général adjoint à la Réussite à la retraite) ainsi que Jean-Sébastien Côté, conseiller en planification stratégique à la Commission scolaire de Laval et ancien journaliste stagiaire au Journal des citoyens, ont participé à la réalisation d’un manifeste sur l’éducation au Québec avec un groupe de 25 collaborateurs provenant de tous horizons politiques et ne représentant aucun groupe d’intérêt particulier.

Dans ce document, on fait la démonstration de pistes de solution sur les défis à relever en éducation. La première phase du manifeste est « La réussite scolaire dépend avant tout de l’école, des enseignants. » En cette période de compression budgétaire, le type de gouvernance pour le réseau scolaire devient un enjeu primordial. La centralisation pour économiser, oui! mais le comment, le pourquoi et le pour qui, restent à être établis de façon cohérente.

Le manifeste rappelle que toutes ces mesures doivent toujours viser la réussite des élèves. Il faut toujours tenir compte des situations particulières, des milieux et des établissements. On ne peut appliquer de solution mur à mur à la grandeur du Québec. L’apprentissage de l’élève doit rester au cœur de l’éducation. On doit s’attaquer à des pistes importantes comme les écarts entre les systèmes public et privé et entre les milieux favorisés et défavorisés.

Dans ce document, on propose de développer des enjeux tels que la mise en place d’un institut national en éducation, l’amélioration du développement professionnel des enseignants et des directions, la relance de la formation professionnelle et l’accélération de la mise en place de l’école à l’ère numérique.

En conclusion, le manifeste traite de la responsabilité des écoles et des commissions scolaires, de la nécessité de mieux évaluer l’apprentissage des élèves et les pratiques éducatives, et finalement de faire de l’éducation une priorité nationale, pas seulement en mot, mais en actions concrètes.

Les signataires vous invitent à lire le manifeste qui est accessible sur le site : www.manifesteeducation.quebec et à faire parvenir vos commentaires sur ledit site internet.

Ce manifeste a été déposé à l’occasion du 3e Forum des idées pour le Québec, un collectif de directeurs d’écoles, de directeurs de commissions scolaires, d’universitaires spécialisés en enseignement et en gouvernance du système d’éducation, de gestionnaires de l’éducation, de chercheurs, de spécialistes en management et en gouvernance qui ont voulu faire le point sur notre système d’enseignement. Le Forum se tenait les 25, 26 et 27 septembre derniers au collège Champlain à Saint-Lambert.

Résolution des commissaires

Le 22 septembre dernier, le conseil des commissaires de la commission scolaire Rivière-du-Nord a adopté une résolution afin d’appuyer les employées syndiqués dans leurs revendications auprès du gouverne-ment. Les différents syndicats, qui ont comme slogan « Je protège mon école publique », avaient fait cette requête au printemps de cette année.

Imprimer