Inauguration de la caserne
Pour la sécurité des pompiers

Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Le 30 novembre dernier, Sainte-Anne-des-Lacs inaugurait sa toute nouvelle caserne de pompiers. La ministre responsable de la région des Laurentides, Christine St-Pierre, ainsi que les députés, maires, préfet de la MRC, pompiers et policiers de la région avaient été conviés à louverture officielle du plus grand édifice jamais bâti sur le territoire de la municipalité.

Un projet de 1,7 M$

C’est avec grande fierté que la mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs, Monique Monette Laroche, s’est adressée aux dignitaires réunis lors de cet événement pour annoncer l’achèvement de la construction de la caserne de pompiers. Débuté officiellement le 3 octobre 2014, ce projet a coûté 1,7 M$. Ce montant inclut la contribution du gouvernement du Québec de 1,1 M$ (programme PIQM) et celle de la Municipalité de 600 000 $. Questionnée concernant les dépassements de coûts, Mme Laroche a déclaré que ces dépassements s’élevaient à environ 10 % du budget initial.

Initialement prévue pour janvier 2015, l’ouverture de la nouvelle caserne a par ailleurs été retardée de plusieurs mois à cause, entre autres, de problèmes au niveau de l’installation du revêtement extérieur et d’un litige opposant la Ville et l’entrepreneur responsable du projet. Mme Monette Laroche a affirmé durant la conférence de presse du 30 novembre que le litige était maintenant réglé.

Une caserne plus sécuritaire, spacieuse et écologique

La nouvelle caserne répond maintenant aux normes établies par le ministère de la Sécurité publique en ce qui a trait à la sécurité des pompiers. L’ancien édifice qui abritait le service des incendies, appelé « garage » et situé à l’arrière de l’hôtel de ville, était devenu trop exigu pour permettre aux pompiers de travailler de façon sécuritaire. C’est essentiellement pour cette raison que la Muni-cipalité avait décidé d’investir dans une nouvelle caserne.

La coupure du ruban s’est faite en présence d’une partie de l’équipe de pompiers de la municipalité et (à l’avant, de gauche à droite) de David Graham, député de Laurentides-Labelle, Charles Garnier, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs, Christine St-Pierre, ministre responsable de la région des Laurentides, Jean Rousselle, député de Vimont et adjoint parlementaire du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, et Claude Cousineau, député de Bertrand.

La coupure du ruban s’est faite en présence d’une partie de l’équipe de pompiers de la municipalité et (à l’avant, de gauche à droite) de David Graham, député de Laurentides-Labelle, Charles Garnier, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs, Christine St-Pierre, ministre responsable de la région des Laurentides, Jean Rousselle, député de Vimont et adjoint parlementaire du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, et Claude Cousineau, député de Bertrand.

Alain Grégoire, directeur du Service des incendies de Sainte-Anne-des-Lacs, a expliqué au Journal que l’espace disponible dans le « garage » ne permettait pas, par exemple, de circuler entre les camions ou d’ouvrir les moteurs des camions sans avoir à ouvrir les portes extérieures, ce qui, l’hiver, pouvait causer des problèmes de gel dans certaines parties mécaniques de ces engins qui contiennent toujours de l’eau. L’inspection hebdomadaire des camions peut maintenant se faire à l’intérieur. Les portes à l’avant et à l’arrière du nouveau bâtiment permettent aussi aux pompiers d’éviter d’avoir à reculer les camions.

La nouvelle caserne héberge trois camions d’incendie (avec une possibilité d’en héberger un quatrième), quatre salles adjacentes à l’espace de stationnement des camions (qui permettent, entre autres, de garder l’endroit propre), un vaste vestiaire, des bureaux pour le directeur et les officiers et, à l’étage, une cuisinette, des douches et une salle de formation de 30 places qui pourra être utilisée par les citoyens et servir dans le cas de mesures d’urgence.

La nouvelle caserne comporte en outre divers aménagements écologiques : un toit blanc, un plancher chauffant dans la partie garage et deux réservoirs d’eau souterrains de 5000 gallons chacun qui récupèrent l’eau de pluie.

Léquipe de pompiers

Jean Rousselle, député de Vimont et adjoint parlementaire du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, s’adressant à l’assemblée. À la table d’honneur, Christine St-Pierre, ministre responsable de la région des Laurentides, et Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs.

Jean Rousselle, député de Vimont et adjoint parlementaire du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, s’adressant à l’assemblée. À la table d’honneur, Christine St-Pierre, ministre responsable de la région des Laurentides, et Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs.

Le Service des incendies de la municipalité compte une équipe de 24 pompiers à temps partiel (qui travaillent sur appel), quatre lieutenants et un directeur. Cette équipe répond en moyenne à 70 appels d’urgence par an. Ces appels proviennent principalement de Sainte-Anne-des-Lacs. La taille du personnel répond aux normes établies par le schéma de couverture de risque en incendie de la MRC des Pays-d’en-Haut. Selon Alain Grégoire, ces normes exigent, entre autres, que pour un incendie résidentiel, douze pompiers puissent être disponibles et puissent répondre à un appel d’urgence en 15 à 20 minutes.

Imprimer