Électrification des transports
Un nouveau créneau porteur d’emploi

diapo_VEcegep
Luc Brousseau
Luc Brousseau

Les derniers articles par Luc Brousseau (tout voir)

Ça se passe dans notre cour en plein sous nos yeux, nos voisins de Saint-Jérôme ne chôment pas. La mise en place d’un plan de développement pour véhicules innovant va bon train.

VEcegep_956

Mme Nadine Le Gal Maitre de cérémonie et directrice de la formation continue du Cegep de St-Jerome et David Heurtel, ministre du Développement durable.

S’étant déjà démarqué en véhicules électriques (VE) par le passé, c’est maintenant une suite logique du mouvement que d’annoncer la formation des techniciens en véhicules électriques qui débutera au Cégep de Saint-Jérôme dès février 2016.

C’est avec élégance que Mme Nadine Le Gal, directrice de la formation continue du cégep de Saint-Jérôme, prenait le micro le 22 janvier 2016 pour présider le lancement d’une nouvelle gamme de formations panquébécoises dédiées à l’électrification des transports

Afin de se positionner en tant que leader mondial, un énorme bassin de techniciens et de formateurs doit être bâti pour rencontrer une demande qui, selon plusieurs, s’annonce phénoménale en véhicules électriques et innovants pour les prochaines années.

Dans cette optique, le Cégep de Saint-Jérôme offrira la possibilité d’obtenir une attestation d’études collégiales (AEC) en technologie des véhicules électriques, une formation sur l’installation de bornes électriques, une formation sur la manipulation des batteries haute tension et une formation sur les interventions sécuritaires lors d’un incident impliquant un véhicule électrique.

En association avec le cégep de Rivière-du-Loup, la formation des formateurs sera assurée par un consortium national d’enseignement des compétences en transport électrique (Connec-té).

L’aube d’une nouvelle ère dans le transport?

VEcegep_944

Stéphane Maher, maire de la ville de St-Jérôme

Avec un homme branché comme Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, le mouvement promet de s’accentuer rapidement.

Saint-Jérôme sera-t-il l’épicentre de la vague qui bousculera le monde de l’électrification des transports ? Sommes-nous au début d’une ère nouvelle, 2016 sera-t-elle une date qui s’inscrira dans les archives comme étant le nouveau boom économique du XXIe siècle ?

Chose certaine, la table est mise, les dirigeants débordent d’énergie, ils sont enthousiastes et des budgets ont été votés. Le ministre du Développement durable, David Heurtel, a rappelé qu’un plan d’action gouvernemental de 420 M $ a été instauré pour 2015-2020 afin de propulser l’électrification des transports et un nouveau budget de 358950$ annoncé aujourd’hui même favorisera les formations liées aux VÉ. Ceci s’ajoute aux incitatifs pour les VÉ comme l’exemption du coût de passage sur les ponts, les routes à péages et certains traversiers de même que le stationnement gratuit aux parcomètres et les subventions pour achat de VÉ et l’installation de bornes de recharge.

Le mouvement est bel et bien amorcé, nous avons actuellement des autobus scolaires électriques et de plus en plus de VÉ qui circulent sur nos routes. Ferez-vous partie des nouveaux joueurs d’un Québec moderne, un Québec vert, un Québec qui se positionne en tant que leader mondial des technologies de transports électriques ?

Imprimer