Mémoire au CRTC pour un meilleur accès internet

Pierre Daigneault et Paul Germain lors des audiences publiques à Gatineau le 12 avril dernier.Pierre Daigneault et Paul Germain lors des audiences publiques à Gatineau le 12 avril dernier.
Jean-Guy Joubert
Jean-Guy Joubert

Les derniers articles par Jean-Guy Joubert (tout voir)

Jean-Guy Joubert – Le 12 avril dernier, un groupe de citoyens de Prévost a déposé un mémoire à l’audience publique Parlons Internet à large bande[i] du Conseil de la Radiodiffusion et Télécommunications canadiennes (CRTC), à Gatineau, dans le but de sensibiliser le CRTC à un meilleur Accès internet pour les Citoyens de Prévost.

Le CRTC tient cette consultation, échelonnée sur près de trois semaines, du 11 au 28 avril. L’objectif est d’examiner les services, la disponibilité et les coûts des télécommunications afin de permettre aux Canadiens de pleinement participer à l’économie numérique. Près de 86 intervenants provenant de toutes les régions canadiennes auront été entendus lors de cet exercice; du simple citoyen aux grosses corporations.

Dans le cadre de cette consultation, M. Paul Germain accompagné de M. Pierre Daigneault et de M. Mathieu Saint-Jean ont présenté un mémoire  faisant état de la situation en soulignant qu’environ 20% de la population prévostoise, surtout concentrée dans la région des lacs, n’a pas accès à un service internet haute vitesse, soit parce que le service est inexistant, de piètre qualité ou hors de prix. Cette situation perdure depuis plusieurs années et risque de se prolonger, peu d’intérêt étant démontré par les fournisseurs potentiels à implanter des solutions performantes.

En dépit de multiples enveloppes budgétaires et programmes prévus dans les budgets gouvernementaux, depuis 2001, pour donner ou améliorer un accès aux réseaux à large bande au Canada, force est de constater que la cible n’a pas été atteinte.

Dans un environnement de plus en plus compétitif et numérisé, où nous devons avoir un accès en ligne, pratiquement en temps réel, pour nos services ou communications, une proportion appréciable de nos concitoyens est laissée pour compte.

  1. Paul Germain propose de contraindre les fournisseurs de télécommunications à inclure un accès large bande dans leur offre de services ou d’encourager la fourniture de services par les communautés locales.

Il est intéressant de noter que la chambre de commerce de Sainte-Adèle, appuyée par la MRC des Pays-d’en-Haut, a aussi présenté un mémoire  demandant un meilleur accès large bande pour sa population.

En regard de la consultation du CRTC, les citoyens, qui ont évidemment un accès raisonnable à internet, auront aussi la possibilité de participer, jusqu’au 28 avril prochain, à un forum de discussion en accédant au lien internet :

http://consultation.crtc.gc.ca/fr/consultation/40/parlonsinternet-large-bande-examen-des-services-de-t-l-communication-de-base-au?_ga=1.145818615.256373038.1461027924

[i] Site web CRTC : http://www.crtc.gc.ca/Telecom/fra/HEARINGS/2016/ag11_04.htm?_ga=1.150227189.256373038.1461027924

Imprimer