Internet, une priorité

Le député fédéral de Laurentides-Labelle, David GrahamLe député fédéral de Laurentides-Labelle, David Graham
Alexandra Girard

Alexandra Girard

Journaliste stagiaire 2015-2016 chez Journal des citoyens
Alexandra Girard

Les derniers articles par Alexandra Girard (tout voir)

Entrevue avec David Graham

Alexandra Girard – En mars dernier, le gouvernement fédéral annonçait qu’il allait débloquer 500 millions de dollars sur cinq ans afin d’améliorer le service d’Internet haute vitesse (IHV) en région. David Graham, député libéral de la circonscription Laurentides-Labelle, juge qu’il est grand temps de réduire l’inégalité sociale envers les collectivités rurales qui n’ont pas toujours accès à ce service, à présent, essentiel.

Le plan, concernant les 500 millions qui seront investis par le gouvernement, n’est pas encore finalisé, a expliqué le député libéral. Toutefois, le fédéral envisage sérieusement grâce à cette somme à connecter par un système filaire les institutions scolaires ou hospitalières qui n’ont pas accès à IHV. Les détails du projet seront connus à la fin octobre.

Audiences du CRTC

Lors des audiences en avril du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) à Gatineau, David Graham a dénoncé le manque d’accès à IHV dans sa circonscription, comprenant 43 villes au total. « Il faut amener la région Laurentides-Labelle au 21e siècle », a déclaré celui qui est également président du caucus national de l’infrastructure numérique. Durant les audiences, l’homme politique a énuméré plusieurs difficultés rapportées par des citoyens de la région liées au manque d’accès à IHV. « Un citoyen m’a écrit de la ville de Prévost pour me parler de la dévaluation des propriétés locales et pour me dire que les nouveaux acheteurs tout comme les entrepreneurs boudent son territoire, faute d’un accès approprié à Internet », a-t-il dit.

Les témoignages sont nombreux et le problème bien réel. Le pays se félicite « que plus de 95% des Canadiens sont à 5Mbs », mais ce n’est pas une vitesse Internet suffisante pour supporter l’évolution rapide des innovations numériques, selon M. Graham. Il faut viser plus haut : « où les entreprises innovantes iront-elles, si le marché suédois donne accès aux consommateurs à 100 Mbs, alors que notre marché se satisfait de 5, ou 10 Mbs? ».

Une priorité pour vaincre l’exode

Améliorer l’accès à IHV au sein de la région est au centre des préoccupations de M. Graham, puisque ce dossier affecte considérablement la création d’emploi et incite la jeunesse à quitter le territoire de la circonscription. L’exode des jeunes en milieu rural est une réalité bien présente et développer le service Internet à large bande pourrait les convaincre à rester. « J’ai visité une classe d’élèves de secondaire 5 de la région et j’ai demandé : combien parmi vous resterons, ici, après la graduation? Et aucune main ne s’est levée », a raconté le député libéral. Les jeunes iront là où se trouvent des services adaptés à leurs besoins.

Des solutions?

Puisque les innovations numériques évoluent rapidement, il serait important que la vitesse Internet augmente annuellement en fonction de cette évolution, de la même manière que l’Indice des prix à la consommation (IPC) augmente selon le coût de la vie. La solution n’est donc pas dans l’établissement d’une vitesse Internet fixe, car « le 10 Mbs de maintenant sera perçu comme désuet dans quelques années », a précisé l’homme politique. Encourager les fournisseurs d’IHV à desservir tous les résidents d’un territoire où ils s’investissent fait également partie de l’équation.

Le député de Laurentides-Labelle poursuit sa tournée estivale en parcourant plusieurs évènements dans sa circonscription, à la rencontre des citoyens et de leurs préoccupations.

Imprimer