Le corps du chien me parle

Photo : Michel Fortier ; Des enfants attentifs à la présentation de Danielle LégerPhoto : Michel Fortier ; Des enfants attentifs à la présentation de Danielle Léger
Michel Fortier

Michel Fortier

directeur, rédacteur en chef chez Journal des citoyens
Michel Fortier

Les derniers articles par Michel Fortier (tout voir)

Pour éviter les morsures

Michel Fortier – Dans le cadre des activités du camp de jour de Prévost, la conseillère municipale Danielle Léger a offert une formation sur la prévention des morsures de chiens à trois groupes de jeunes le 11 juillet dernier. Présenté sous forme d’atelier interactif, les jeunes sont sensibilisés au langage des chiens et invités à reconnaître les signes qui annoncent un comportement inquiet ou agressif.

Les jeunes sont invités à colorier les chiens présents dans huit situations différentes dans la couleur appropriée, le vert pour le chien enjoué, le jaune pour le chien inquiet et le rouge pour le chien en colère.

Les jeunes sont invités à colorier les chiens présents dans huit situations différentes dans la couleur appropriée, le vert pour le chien enjoué, le jaune pour le chien inquiet et le rouge pour le chien en colère.

Le programme «Fudge à l’école », est tirée d’une trousse pédagogique offerte par Zoothérapie Québec et permet de présenter aux enfants : comment les chiens communiquent, pourquoi les chiens mordent, comment reconnaître le chien qui pourrait mordre, comment faire connaissance avec un chien de façon sécuritaire et comment agir lorsque l’on est confronté à un chien agressif.

L’activité de 50 minutes comporte trois objectifs bien précis. – Apprendre à interpréter trois postures qui traduisent les intentions du chien qu’on aura qualifié de rouge, de jaune ou de vert selon que le chien soit en colère, inquiet ou enjoué. – Approcher un chien de façon sécuritaire. – Adopter des positions de protection en présence d’un chien menaçant. Les jeunes sont aussi encouragés à partager leurs expériences avec les chiens. À la fin de la rencontre, Danielle Léger remet à chacun des enfants un certificat JAP (Jeune averti prudent).

Impressionnant de voir des enfants qui, disons-le, sont en vacances, participer à une formation avec un intérêt aussi soutenu. Interrogés au début et à la fin de l’atelier sur des exemples de comportement dans un petit questionnaire de Vrai ou Faux, les résultats sont remarquables. À la question Pour me donner des messages, le chien peut uniquement japper et grogner, 11 % des enfants pensent au début que c’est vrai, alors qu’à la fin de l’atelier c’est 80 %. 35 % pensent au début que c’est le visage qu’il doivent protéger en cas d’une attaque, ils réaliseront à 100 % que c’est la gorge, car c’est l’endroit le plus vascularisé. Danielle leur présente un toutou en pluche et les invite à simuler une rencontre. Ils apprennent ainsi a demander au maître s’il peuvent caresser le chier et à le faire sous la gorge plutôt que sur la tête.

Rappelons que Danielle Léger est aussi enseignante en marketing à l’UQAM et qu’elle a co-fondé SOS félin qui a pour objectif d’aider les citoyens de Prévost à contrôler de façon éthique la surpopulation de chats communautaires. Elle est convaincue qu’on doit apprendre à vivre avec les animaux plutôt que de les craindre et elle est à l’origine du nouveau règlement sur les animaux domestiques qui favorise les comportements adéquats plutôt que les interdits.

L’activité en image :

Imprimer