Pas de jardin pour Prévost

Un trop grand détour. et un espace non visibleUn trop grand détour. et un espace non visible
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

La ville enterre les espoirs d’un jardin communautaire

L’équipe du Renouveau Prévostois – Lors des consultations menées par la Fondation rue principale au bénéfice de la Ville de Prévost en mai et juin dernier visant à établir une démarche de planification stratégique, plusieurs citoyens ont exprimé leur désir de faire un jardin communautaire avec le terrain derrière la Maison d’Entraide de Prévost. L’idée suscitait l’enthousiasme des participants, a déclaré le chef du Renouveau prévostois, Paul Germain.

Malheureusement, le conseil de Ville de Prévost en a, malgré le processus de consultation, décidé autrement. Dans les jours qui ont suivi les rencontres de consultations, soit le 13 juin 2016, le conseil accordait le contrat d’ingénierie au coût de 8 335,69 $ pour procéder à une étude en vue de l’aménagement d’un stationnement.   Voilà une occasion manquée de valoriser le vieux Shawbridge et d’améliorer la qualité de vie de ses habitants. Un projet bon pour la santé, pour l’environnement et la vie de quartier, a ajouté le chef du Renouveau prévostois.

Un terrain vu comme jardin communautaire transformé en stationnement par le conseil.

Un terrain vu comme jardin communautaire transformé en stationnement par le conseil.

Si l’idée est d’augmenter les parcs à auto près de la piste cyclable, la Ville se trompe, car les cyclistes devront faire le tour de tout le pâté de maisons par des rues étroites dont l’une est achalandée (Shaw — du Nord — de la Station) pour pouvoir traverser en sécurité au feu de circulation sur la 117. Personne ne va utiliser ce stationnement. Cette initiative risque de se transformer en un gaspillage de fonds publics. Le plan triennal d’immobilisation prévoit un montant de 75 000 $ pour la réalisation du stationnement.

Nous sommes déçus

L’équipe du Renouveau prévostois a décidé ce printemps de participer activement au processus de consultation. Plus de 200 invitations ont été faites afin de participer à la première rencontre. Lors du 10 mai, plus de 60 personnes se sont déplacées pour assister à la délibération sur l’avenir de Prévost. La très grande majorité répondait à l’appel. Nous pensions que pour une fois, les citoyens seraient écoutés par leur maire et leurs conseillers. Nous sommes déçus de la décision du conseil et avons peur que cette décision sape les efforts de tous les participants à la consultation.

Imprimer