Vision commune pour bien commun

Photo : Conservation Nature Canada;
Les représentants des 8 organisations porteur d’action signent le contrat de mise en œuvre du plan directeur de la réserve Alfred Kelly. De gauche à droite : Barbara Macduff-POQ, Gilbert Tousignant-Éco-Corridor Laurentien, Germain Richer-Prévost, Claude Bourque-CRPF, Denis Bergeron-ARAK, Annie Ferland-CNC et Claudette Laflamme-Piedmont.Photo : Conservation Nature Canada; Les représentants des 8 organisations porteur d’action signent le contrat de mise en œuvre du plan directeur de la réserve Alfred Kelly. De gauche à droite : Barbara Macduff-POQ, Gilbert Tousignant-Éco-Corridor Laurentien, Germain Richer-Prévost, Claude Bourque-CRPF, Denis Bergeron-ARAK, Annie Ferland-CNC et Claudette Laflamme-Piedmont.
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Lancement du plan directeur pour la réserve Alfred-Kelly

Félix Larose-Tarabulsy – Le 26 juillet dernier, CNC a lancé son plan directeur pour la gestion de la réserve naturelle Alfred-Kelly pour les cinq prochaines années.

Le plan directeur

Depuis deux ans, l’organisme Conservation de la Nature Canada travaille en collaboration avec de nombreux partenaires et parties prenantes pour l’élaboration d’un projet de conservation et de mise en valeur du joyau qu’est la réserve Alfred-Kelly. Le résultat est un plan directeur qui orientera les efforts et les actions des organisations concernées jusqu’en 2021.

Le processus a inclus des entrevues avec les partenaires et les parties prenantes, deux sondages en ligne et un atelier participatif avec les mêmes partenaires et parties prenantes. Par ces étapes de consultation, CNC souhaitait maximiser l’inclusion des organisations concernées afin de définir une vision commune dans laquelle tous pourraient s’impliquer. M. Richer, maire de Prévost, se dit « très heureux et fier de voir ce projet qui témoigne d’un intérêt et d’une vision commune ».

Le produit de ce processus est un ensemble de 10 objectifs appuyant les 4 vocations de la réserve, soient la conservation, le rayonnement régional, la sensibilisation et la recherche. Huit partenaires ont été nommés porteurs d’actions et seront responsables d’accomplir des actes précis visant l’atteinte de ces vocations. Par exemple, les municipalités de Prévost et de Piedmont auront la responsabilité d’organiser un évènement annuel pour la promotion de la réserve. Ces porteurs d’actions ont conclu la séance de lancement en signant un contrat, officialisant leur engagement à participer à la mise en œuvre du plan directeur.

Quels changements pour les citoyens?

La mise en œuvre du plan directeur implique aussi les citoyens. Annie Ferland, chargée de projet pour CNC, mentionne d’ailleurs que CNC va « consolider la patrouille et donner de meilleurs outils aux patrouilleurs pour intervenir et faire connaître les règlements qui encadrent l’usage de la réserve ». Mme Ferland indique également que les citoyens sont invités à participer aux diverses initiatives de CNC en tant que bénévole, il suffit de contacter l’organisme.

Parmi les personnes qui seront affectées par le plan directeur sont les propriétaires de chiens. Que les chiens soient interdits dans la réserve n’est pas nouveau, mais la consolidation de la patrouille aura l’effet de mettre en application ce règlement qui a été largement ignoré jusqu’à maintenant. Mme Ferland rappelle que cette consigne existe par prudence « étant donné la présence d’espèces particulièrement sensible à la présence de chiens ». Mme Ferland reconnaît que la science demeure incertaine quant à l’impact des chiens sur les milieux naturels, mais « comme on n’est pas certains de leur impacte on prend la précaution d’interdire les chiens dans la réserve ».

Le plan aura aussi l’effet de permettre aux visiteurs de mieux profiter de la réserve. Pour Raphael Thibault-Gobeil de la Fondation Hydro-Québec, « le plan directeur indique qu’une collectivité s’est approprié un territoire pour en profiter tout en le conservant pour les générations futures ». Dans cet esprit, le plan directeur contient 6 actions concrètes visant à améliorer la qualité des activités et des infrastructures qui y sont offertes. Notamment, on y prévoit l’ajout d’infrastructures telles que des bancs, des toilettes et des plateformes d’observation. Les visiteurs pourront ainsi mieux profiter de l’espace protégé.

Imprimer