Accoucher de rire

Photo de Joanis Sylvain; Lyne Gariépy et Émilie OuellettePhoto de Joanis Sylvain; Lyne Gariépy et Émilie Ouellette
Lyne Gariépy
Lyne Gariépy

Les derniers articles par Lyne Gariépy (tout voir)

De la grossesse à l’allaitement avec l’humoriste Émilie Ouellette

Lyne Gariépy– Dimanche 16 octobre dernier, à 11 heures du matin, j’ai assisté à un spectacle d’humour se démarquant des autres. En Scène présentait le spectacle Accoucher de rire, d’Émilie Ouellette. Comme le titre l’indique, son show aborde des sujets relatifs à l’accouchement, en passant par la grossesse, l’allaitement et l’éducation des poupons. Mais là où l’originalité se fait plus marquée, c’est qu’Émilie s’adapte à son public cible, c’est-à-dire les parents de jeunes enfants, en prévoyant des espaces de jeux pour bébé, ainsi que des tables à langer dans la salle. Une première!

L’idée du concept lui est venue lors d’un ciné-bébé (ou ciné-poussette) : offrir les mêmes conditions pour un show d’humour. En plus de présenter son spectacle à une heure qui convient mieux aux nouveaux parents (dans la journée), les aménagements dans la salle permettent à ceux-ci de profiter confortablement du spectacle avec leurs jeunes enfants. On sent que l’humoriste comprend et partage leur situation. En effet, Émilie Ouellette est maman de trois jeunes enfants : Olivia, 7 ans; Noah, 5 ans; et Cléo, 2 ans. Son spectacle est donc largement inspiré de ses expériences. Celle qui se décrit comme une fille ordinaire, avec tendance granola, n’a pas peur de rire d’elle-même. Elle nous avoue que lors de sa première grossesse, sa plus grande crainte était de ne pas reconnaître une contraction (!). Elle traite de tous les sujets connexes à la maternité, de manière directe et avec une honnêteté désarmante. Du goût du lait maternel, jusqu’à l’éveil sexuel de sa fille, rien n’est tabou. Et ça fonctionne ! Son accouchement durant une tempête de neige est tordant, à égalité avec sa séance d’exercice du périnée !

Celle qui a d’abord obtenu un bac en travail social avant de faire l’École Nationale de l’humour, a vraiment le don de raconter ses histoires, mais aussi d’interpréter des personnages. Son amoureux et la pédiatre sont très réussis. L’écriture du spectacle aussi est bien réalisée. On sent l’expérience d’écriture pour la télé. En effet, Émilie a travaillé comme auteur télé pour les dernières saisons de la série Les Parents, entre autres. Son écriture est donc punchée, et bien divisée en segments, qui s’enchaînent bien les uns aux autres. Bref, bien écrit, bien joué et très intéressant. Si vous êtes un futur, un nouveau ou un grand… parent, ce spectacle s’adresse à vous. Et Émilie vous dirait sûrement que si vous ne voulez pas que votre adolescent ait des relations non protégées, amenez-le!

L’humoriste de 35 ans continue sa tournée. Consultez son site emilieouellette.com.

Voici l’entrevue que m’a accordée cette sympathique personne.

Quel est le pourcentage de faits véridiques dans ton spectacle ? – Je dirais un gros 90 %. Même mon accouchement dans la tempête de neige est vrai.

Ce qui te fait rire ? – Je suis très bon public. Tout ce qui est physique, ou burlesque, dans le style Charlie Chaplin. L’autodérision aussi me fait rire. Bref, tant que ce n’est pas quelque chose de méchant ou de gratuit, j’embarque facilement dans différents univers.

Ce qui te fait pleurer ? – Tout, depuis que j’ai eu des enfants. Je bois mon café et je pleure! J’écoute La Voix junior et je pleure. J’ai les émotions faciles, autant le rire, les pleurs que la colère.

Si tu n’étais pas humoriste, tu serais…? – Probablement intervenante en maison des jeunes, ou en travail de rue.

Ta plus grande fierté ? – C’est certain que c’est mes enfants ! Ils ont donné un sens à ma vie.

Une époque à laquelle tu aimerais vivre ? – J’aimerais vivre dans le futur, là où tout est supposé être mieux.

Un endroit où tu aimerais vivre ? – Ce n’est pas tant dans un pays que dans une communauté solide. J’aimerais expérimenter le dicton « il faut un village pour élever un enfant ». Il y a des endroits en France, en Afrique et en Asie, qui y correspondent. L’Asie m’intéresse beaucoup. Ce n’est pas tellement pour le lieu, mais plus pour les gens.

Décris ton spectacle en 5 mots ? – (Aidée de deux spectatrices) Drôle, réaliste, rire, autodérision, solidarité.

Qu’est-ce que tu désires accomplir ? – Je veux que mon spectacle Accoucher de rire continu. Il y a toujours des nouveaux parents, la clientèle se renouvelle. Personnellement, j’aimerais voyager avec ma famille. J’écris présentement un show pour la télé. Je suis là où je veux être.

Imprimer