Grands prix culturels

Photo : Lucien Lisabelle; 
Les lauréats, partenaires et administrateurs du Conseil de la culture des Laurentides, Grands Prix de la culture des Laurentides 2016.Photo : Lucien Lisabelle; Les lauréats, partenaires et administrateurs du Conseil de la culture des Laurentides, Grands Prix de la culture des Laurentides 2016.
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Des gens, des mots, des lettres

Valérie Lépine- Le 10 novembre dernier, le Conseil de la culture des Laurentides (CCL) a dévoilé les lauréats des 27e Grands prix de la culture. Cette année, le gala soulignait le travail d’artistes, de bibliothèques et de municipalités s’étant illustrés dans le domaine des lettres.

Huit prix décernés par le CCL

C’est d’abord la poète Noémie Thébalt qui s’est mérité le prix Jeune relève pour souligner sa prometteuse carrière, sa multidisciplinarité et son engagement profond dans la mouvance culturelle de la région.

Le prix Arts-Affaires a été remis quant à lui au cabinet Papillon et associés pour son support au festival de la BD de Prévost qui est devenu un événement mobilisateur de la communauté.

Blainville a pour sa part reçu le prix Municipalité pour sa nouvelle bibliothèque. Depuis son ouverture en septembre 2015, la nouvelle bibliothèque de Blainville a vu son nombre d’abonnés grimper de 50%. On calcule maintenant que 60% de la population est inscrite à la bibliothèque et que 1 000 personnes franchissent ses portes chaque jour, faisant de cet établissement l’infrastructure municipale la plus utilisée.

Le prix Ambassadeur a été attribué à l’éditeur McGray. Cet éditeur laurentien diffuse des livres de littérature médiévale fantastique qui ont charmé plus de 20 000 jeunes lecteurs. Les livres des deux auteurs et fondateurs de la maison d’édition, Martial Grisé et Maryse Pépin, ont par ailleurs rayonné bien au-delà des frontières laurentiennes.

Le prix Passion a été décerné à Marlène Paquin, responsable de la bibliothèque de Mont-St-Michel, qui a su par son dévouement et sa créativité transformer la petite bibliothèque de cette municipalité en un lieu convivial et mobilisateur pour toute la communauté.

Enfin, le prix Excellence a été attribué à Simon Roy pour son livre Ma vie rouge Kubrick. Cet ouvrage, amalgame d’essai filmique et de récit biographique, a séduit le jury par l’excellence de son écriture et par son rayonnement. Un portrait de cette artiste a été produit par la Fabrique culturelle de Télé-Québec.

Deux autres prix associés au nombre d’emprunts en bibliothèque durant les quatre dernières années ont par ailleurs été décernés. Le prix du roman et du livre jeunesse les plus populaires en bibliothèques ont été remportés respectivement par La maison d’en face de Francine Allard et par Un écureuil coquin de Katia Canciani.

Prix du créateur de l’année

Assorti d’une bourse de 5 000$, le prix décerné par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a été remis à Louis-Philippe Hébert, auteur de poèmes, romans, pièces de théâtre et essais, pour la puissance de son œuvre. Le jury a entre autres souligné la qualité de sa prose, la qualifiant de travail d’orfèvre.

Imprimer