18 ans de carrière parlementaire

diapo_parlement_quebec
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Nouvelles fonctions de Claude Cousineau

Valérie Lépine- Le 30 novembre dernier, date à laquelle il a accordé une entrevue au Journal, Claude Cousineau fêtait ses 18 ans de carrière parlementaire. Consécutivement élu six fois dans le comté de Bertrand depuis 1998, M. Cousineau a occupé plusieurs postes au sein de commissions et de délégations au fil des ans en plus d’être porte-parole de l’opposition officielle en diverses matières, dont l’habitation, le tourisme et les affaires municipales.

Photo: courtoisie; Le député Claude Cousineau

Photo: courtoisie; Le député Claude Cousineau

Depuis l’automne 2016, il occupe de nouvelles fonctions. Il est devenu porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille et président du caucus régional des Laurentides.

Famille : priorité aux services publics

Son nouveau poste de porte-parole en matière de famille l’amènera à faire des propositions au prochain congrès du Parti québécois qui se tiendra en juin 2017.

Il compte souligner l’importance de soutenir les familles en proposant par exemple d’augmenter la durée des congés de paternité, d’augmenter le taux de couverture du régime québécois d’assurance parentale, de soutenir le financement des maisons de naissance, de favoriser l’accès à la propriété pour les jeunes familles et de développer un réseau d’hébergement-vacances pour les familles à faible revenu.

Durant l’entrevue, il a longuement parlé de ce qu’il appelle le « glissement » du public vers le privé dans le secteur des garderies, glissement encouragé par les incitatifs fiscaux des Libéraux. Il craint que cette « saignée » n’affecte la qualité des services en garderie puisque les garderies privées non subventionnées sont moins bien encadrées que les CPE publics ou les services de garde en milieu familial associés à un CPE. Il a rappelé que les garderies publiques doivent suivre un programme éducatif et sont sujettes à des inspections régulières. Il souhaiterait revenir au programme universel de garderies lancé par Pauline Marois en 1997. Il concède que les crédits d’impôt octroyés par les Libéraux pour les services de garde privés soient intéressants pour les parents, mais il se demande quelles conséquences ces incitatifs fiscaux auront sur la qualité des services.

Caucus : interface entre citoyens et décideurs

Claude Cousineau est aussi devenu, en novembre 2016, président du caucus régional des Laurentides. Ce caucus est actuellement constitué des trois députés élus du Parti québécois dans les Laurentides (Claude Cousineau, Sylvain Pagé et Marc Boursier, ce dernier a été élu aux élections partielles du 5 décembre dernier dans le comté de Saint-Jérôme). Le caucus se rencontre tous les deux mois et entend les doléances et les demandes de citoyens et organismes. Il s’assure ensuite que ces requêtes soient entendues à Québec. Les dossiers qui sont actuellement suivis de près par le caucus concernent notamment l’iniquité en santé pour la région des Laurentides. Les Laurentides seraient, selon M. Cousineau, sous-financées dans le secteur de la santé, à hauteur de 50 M$, ce qui a des conséquences surtout pour les services en santé mentale et pour les organismes communautaires de la région. Le caucus régional suit par ailleurs de près le dossier de l’éducation puisque l’augmentation de la population estudiantine surtout à Saint-Jérôme et à Prévost demandera bientôt des investissements importants. M. Cousineau a enfin mentionné que les questions de transport, et plus particulièrement du transport adapté, sont souvent à l’étude au sein du caucus.

Même après presque 20 ans, M. Cousineau dit toujours avoir le feu sacré pour la politique puisque, dit-il, « il ne serait pas honnête de continuer dans cet emploi si je ne l’aimais plus ».

Imprimer