20 ans

Photo : Joanis Sylvain; Karl Tremblay, Marie-Annick Lépine, Lyne Gariépy , Jérôme Dupras et Jean-François PauzéPhoto : Joanis Sylvain; Karl Tremblay, Marie-Annick Lépine, Lyne Gariépy , Jérôme Dupras et Jean-François Pauzé
Lyne Gariépy
Lyne Gariépy

Les derniers articles par Lyne Gariépy (tout voir)

Toujours fringants, les Cowboys

Lyne Gariépy- Cette année, les Cowboys fringants célèbrent leur 20 ans d’existence. Le groupe, composé de Marie-Annick Lépine, Karl Tremblay, Jérôme Dupras et Jean-François Pauzé, le cœur original des cowboys, est maintenant accompagné de Marc-André Brazeau. Avec 15 albums à leur actif (dont 9 de matériel original), presque autant de tournées, ainsi que 10 Félix, ils sont devenus un groupe emblématique du Québec. Le 10 décembre dernier, j’assistais au spectacle Octobre des Cowboys fringants, à Saint-Jérôme. Et assister à un de leurs spectacles, c’est communier avec une communauté de fans fidèles. Une présentation Enscène.

Au fil de ces 20 années, les Cowboys fringants sont passés du statut d’étudiants rebelles contestataires à celui de jeunes adultes cherchant leur place dans la société. Vint ensuite « la trentaine, la bedaine, les morveux, l’hypothèque » extrait de leur chanson Les étoiles filantes, tirée de l’album paru il y a une douzaine d’années, intitulé La grand-messe. Maintenant, tous devenus parents (Marie- Annick et Karl sont en couple, et les heureux parents de deux petites filles), à l’aube de la quarantaine et vivant en banlieue, ils ont vieilli, comme nous tous, sans pour autant perdre leur côté militant. D’ailleurs, encore aujourd’hui, avec la tournée Octobre, il est facile de faire le lien entre un spectacle des Cowboys et l’engouement pour les rassemblements religieux de l’époque (La grand- messe).

Pour commencer, leurs fans se rapprochent fortement de la définition de fidèle. En effet, lors du show du 10 décembre, une très grande partie de la foule portait des t-shirts des spectacles précédents (les fameux t-shirts verts de break syndical). Et lorsque questionnés sur le sujet, plusieurs spectateurs confiaient avoir assisté à de nombreux spectacles des Cowboys, alors qu’ils étaient étudiants, et revenaient, maintenant, en famille. Question d’initier les enfants le plus tôt possible. Et la distribution des chiens en ballon ou encore le lancement de gazous durant le show semblaient plaire autant aux petits qu’aux grands.

Car tout comme la religion à l’époque, les Cowboys attirent les gens de tous les âges. Comme l’a prouvé une habituée des shows de nos fringants préférés en montant sur scène, Carole, une dame d’environs soixante ans, a assuré comme une pro en chantant la partie féminine du dernier succès des Cowboys fringants, Marine marchande. Et ce n’était apparemment pas sa première fois, car elle serait une spectatrice assidue. Ce qui semble prouver tous les points précédents !

Et finalement, le sermon : fiers défenseurs de l’écologie, les Cowboys ont un moyen de rendre leur sermon attrayant en le chantant. La chanson 8 secondes est une de celle où règne un silence respectueux, alors qu’ils font passer leur message. De plus, ils joignent le geste à la parole, ayant leur fondation pour une gestion saine, respectueuse et réfléchie de l’environnement. Ce n’est pas parce qu’ils ont vieilli que leurs convictions se sont affaiblies. Et leur énergie non plus !

Entrevue univers musical avec Marie-Annick Lépine et Jérôme Dupras
(qui soit dit en passant, est son petit cousin).

Le premier spectacle auquel vous avez assisté ? Marie-Annick – Hole, le groupe de Courtney Love. Jérôme -Les premiers billets que j’ai achetés sont pour les Blues traveler au Métropolis.

Le dernier spectacle auquel vous avez assisté ? M-A – Arthur L’aventurier. J - Toupie et Binou. (note : deux spectacles pour enfant).

Le premier album que vous avez acheté ? M-A – Georges Moustaki. J – Vanilla Ice.

Le dernier album que vous avez acheté ? M-A – Les sœurs Boulay. J - Vanilla Ice !

Un plaisir coupable (une chanson ou un artiste que vous avez honte d’aimer) ? M-A – La chanson Cœur de loup, de Philippe Lafontaine. J – Les Bee Gees.

Une chanson qui vous rend heureux ? M-A – Tant qu’on aura de l’amour, des Cowboys Fringants. J – Une chanson de Stromae, mais ça pourrait aussi être un plaisir coupable !

Une chanson que vous auriez aimée écrire ? M-A – Mon p’tit bonheur, de Félix Leclerc. J – Hallelujah, de Leonard Cohen, et Supplique pour être enterré à la plage de Sète, de Georges Brassens.

Une personne, vivante ou disparue, avec laquelle vous aimeriez partager la scène? M-A – Les sœurs Mc Garrigle. J – Georges Brassens.

La chanson qui vous représente le plus dans votre répertoire ? (Marie-Annick est aussi l’auteure-compositrice-interprète de deux albums solo.) M-A – Je suis humaine, tirée de mon dernier album, J’ai brodé mon cœur. J : Tant qu’on aura de l’amour. M-A – Moi, je trouve que tu es plus Droit devant!

Imprimer