Nathalie Rochon présente son équipe

Diane Jeannotte, Pascale Auger, Claude Brunet, Nathalie Rochon, Claudette Laflamme, Daniel Houde et Pierre Salois.
Photo: Michel FortierDiane Jeannotte, Pascale Auger, Claude Brunet, Nathalie Rochon, Claudette Laflamme, Daniel Houde et Pierre Salois. Photo: Michel Fortier
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Les candidats aux prochaines élections municipales à Piedmont

Valérie Lépine – Après avoir annoncé sa candidature à la mairie de Piedmont en mars, Nathalie Rochon a dévoilé la composition de son équipe le 25 mai dernier.

C’est dans une ambiance festive et devant plusieurs citoyens de Piedmont dont l’actuel maire Clément Cardin, que Nathalie Rochon, candidate au poste de maire aux élections de novembre, a présenté ceux qui feront campagne à ses côtés.

Mme Rochon a décrit son équipe comme étant équilibrée, composée en partie de travailleurs et de retraités et dont les compétences sont complémentaires. Trois de ses candidats siègent actuellement comme conseillers dans l’équipe de Clément Cardin. Il s’agit de Claude Brunet (élu depuis 2005), Claudette Laflamme (élue depuis 2005) et Pierre Salois (élu depuis 2013). M. Brunet a été membre du conseil d’administration du Transport adapté de 2005 à 2009. Mme Laflamme, issue du milieu de la finance, a été bénévole à la Maison des jeunes. M. Salois a quant à lui été homme d’affaires dans l’industrie automobile et s’est impliqué bénévolement à la Chambre de commerce et à la Clinique de sang.

Les trois autres candidats sont Pascale Auger, Daniel Houde et Diane Jeannotte. Mme Auger est présidente du Comité consultatif en urbanisme et a travaillé comme bénévole chez Soupe & compagnie, à la Maison de la famille et dans une association de baseball mineur. Daniel Houde a été enseignant et a siégé au Comité consultatif en urbanisme. Enfin, Mme Jeannotte est une spécialiste en communication.

Après avoir présenté ses candidats, Nathalie Rochon a fait un survol de son programme électoral. « Je tiens à présenter un programme réaliste et qui sera bonifié à la suite de ma tournée à travers Piedmont qui débutera en septembre. Axés sur la transparence et l’information, mes engagements sont variés et touchent plusieurs sphères importantes de notre municipalité : protéger la qualité de vie de nos citoyens, maintenir un taux de taxation enviable, bonifier le développement durable, accroître la notoriété du Parc des sablières […] ». Elle a poursuivi en disant : « J’ai une vision très claire des projets que je souhaite réaliser et j’ai l’intention de poser des gestes bénéfiques pour l’épanouissement de Piedmont […] ».

Questionnée sur la nature de ses intentions quant au développement durable, à l’usine d’épuration ou du futur développement de la compagnie Sylco, Mme Rochon n’a pas voulu répondre. Elle a dit que son programme serait officiellement disponible en septembre.

Rappelons que Mme Rochon est chimiste de formation et travaille dans le domaine de la gestion des matières résiduelles à la MRC des Laurentides. Elle a été conseillère à Piedmont entre 2009 et 2013. Elle a pris une pause de la vie politique pour avoir plus de temps pour sa famille. Elle a par ailleurs été impliquée dans la Société d’horticulture, la Réserve Alfred-Kelly et le dossier du transfert des enfants de Piedmont à l’école de Sainte-Adèle. Elle affirme ne pas vouloir prendre la relève de Clément Cardin, qui ne se représentera pas aux prochaines élections. Elle déclare plutôt qu’elle « prend le relais », que l’appui de M. Cardin lui est important, mais qu’elle veut faire les choses « à sa façon ».

Imprimer