Mur des rapaces

Jordan Dupuis
Jordan Dupuis

Les derniers articles par Jordan Dupuis (tout voir)

Centre d’exposition Val-David

Jordan Dupuis – C’est le 24 juin dernier que s’est tenu le vernissage de l’exposition de René Derouin, De la Chapelle au Mur des Rapaces au centre d’exposition de Val-David qui est présentée jusqu’au 4 septembre 2017. Suite à la présentation, nous avons même eu le droit à une performance CHACHALACAS de M. Derouin et son équipe artistique sur le parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste.

Photo : Jordan Dupuis; Au centre d’exposition de Val-David, plusieurs toiles de René Derouin.

Photo : Jordan Dupuis;
Au centre d’exposition de Val-David, plusieurs toiles de René Derouin.

En pleine fête nationale, le centre d’exposition était plein à craquer, rempli de curieux venus admirer les magnifiques œuvres de René Derouin. « L’exposition est conçue en deux volets, après avoir observé et analysé cette société de rapaces aux innombrables oiseaux de proie, à l’image même de l’ère austère dans laquelle nous nous trouvons, vous pourrez apaiser votre âme fort probablement à l’ancienne église avec la Chapelle », nous explique Mme Manon Régimbald, directrice générale du centre d’exposition.

M.Derouin nous explique que « l’idée du Mur des Rapaces est née quand Donald Trump a décidé de construire son mur, ça m’a profondément marqué comme artiste et ça m’a poussé à m’engager. Comme quoi c’est une honte de couper l’Amérique en deux ». Vous trouverez une très large murale de 48 pieds qui est encore inachevée et qui va se poursuivre jusqu’en 2018. L’exposition fera alors un long voyage vers les grands musées d’art du Mexique à Mexico, Puebla et Oaxaca. Le consul général du Mexique à Montréal était également présent lors du vernissage et tenait à remercier « énormément René Derouin de cette délicatesse à l’égard du Mexique » comme quoi l’idée d’un mur répugne à plus d’un.

Photo : Jordan Dupuis; L’impressionnante murale de 48 pieds du Mur des Rapaces de René Derouin présenté au centre d'exposition de Val-David.

Photo : Jordan Dupuis;
L’impressionnante murale de 48 pieds du Mur des Rapaces de René Derouin présenté au centre d’exposition de Val-David.

La mairesse de Val-David, Mme Nicole Davidson tenait également à souligner la grande portée qu’ont les œuvres de M. Derouin, « Vos œuvres transforment la bêtise humaine, la bêtise politique, la bêtise tout court et nous amène à réfléchir sur notre société et sur notre implication sociale ».

À la fin de l’exposition, nous avons tous été invités sur parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste à venir admirer la performance CHACHALACAS de René Derouin et des différents artistes qui l’ont épaulé dans la création de ses œuvres. « Cette performance est une idée de René Derouin et Jeanne Molleur, travaillant au Mur des rapaces au Mexique à l’hiver 2017 et séjournant sur le Pacifique où les oiseaux CHACHALACAS, chantent à l’unisson, comme une chorale tôt le matin et en fin de journée. Fascinés par ce bruit étrange, Jeanna et René ont eu l’idée de créer cette performance pour les citoyens. Le groupe mexicain El Foco les avait impressionnés lors de leur visite sur le campus de l’Université de Mexico en février 2017 » peut-on lire sur un dépliant.

Photos : Jordan Dupuis; Performance CHACHALACAS de René Derouin et son équipe artistique sur le parvis de l'église Saint-Jean-Baptiste à Val-David.

Photos : Jordan Dupuis; Performance CHACHALACAS de René Derouin et son équipe artistique sur le parvis de l’église Saint-Jean-Baptiste à Val-David.

Imprimer