Quartier littéraire à Sainte-Adèle

Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Dix jours pour inpirer la lecture et l’écriture

Valérie Lépine Décidément, Sainte-Adèle poursuit sa lancée d’innovation dans le domaine culturel. Après avoir offert au public une programmation variée de conférences et de spectacles en tous genres, la Municipalité a inauguré le 1er septembre dernier ses Quartiers littéraires, un événement réunissant les amoureux de lecture et d’écriture.

Pendant 10 jours, du 1er au 10 septembre, le Parc Claude-Henri-Grignon a été un lieu de rencontre privilégié entre auteurs et lecteurs.

Dans les différentes zones aménagées pour servir de scène aux multiples événements, la programmation était résolument planifiée pour rejoindre toute la famille. Elle offrait aux adultes des rencontres avec des auteurs de la région, des « spectacle-lectures » et des lectures publiques tandis que les adolescents et les enfants pouvaient participer à des jeux interactifs, des ateliers de création littéraires et une journée de contes.

zone_lecture

Initiative originale, les libraires de la librairie L’Arlequin de Saint-Sauveur offraient des prescriptions littéraires basées sur les goûts des visiteurs. Et chacun pouvait bouquiner dans une des zones spécialement aménagées à cet effet ou déambuler dans le hall d’entrée de la Place des citoyens (qui jouxte le parc) pour admirer les sculptures lumineuses de Geneviève Oligny, faites de pages de livres ou d’objets liés à l’écriture.

Sculpture_lumineuseLe dimanche 3 septembre, les aînés étaient invités à un atelier de formation sur le livre numérique. Cette formation fait partie d’un programme financé par le ministère de la Culture et des communications du Québec et par la MRC des Pays-d’en-Haut pour initier les aînés au fonctionnement de la lecture de documents numériques. Les formateurs parcourront ensuite les dix municipalités de la MRC dès cet automne. À terme, on espère rejoindre 300 personnes.

Étaient présents lors du lancement le maire de Sainte-Adèle, Robert Milot, le préfet suppléant de la MRC des Pays-d’en-Haut, Gilles Boucher, et une adjointe du député de Laurentides-Labelle, David Graham. On retiendra que M. Milot était fier d’inaugurer un événement qui, en faisant la promotion de la lecture et de l’écriture, contribue au rayonnement de la culture dans la région. M. Boucher a quant à lui félicité la Municipalité de son initiative et a déclaré que pour le Conseil des maires de la MRC, « la culture a de plus en plus d’importance et est indissociable de la vie économique de la région. »

Imprimer