Journées de la culture

Johanne Fontaine qui, du parvis de l’église, faisait résonner les cordes de sa harpe pour le bonheur des personnes qui s’arrêtaient pour l’écouter.
Photo : Jacinthe LalibertéJohanne Fontaine qui, du parvis de l’église, faisait résonner les cordes de sa harpe pour le bonheur des personnes qui s’arrêtaient pour l’écouter. Photo : Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

À la découverte des artistes de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté – Tout comme les autres municipalités de la MRC des Pays-d’en-Haut, la Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs a, le 30 septembre dernier, participé aux Journées de la culture en offrant un circuit d’exploration culturelle présenté sous la forme d’une chasse au trésor rejoignant ainsi autant les adultes que les enfants.

Les deux premières Annelacoises à se lancer sur le circuit culturel posent devant la sculpture de Mathieu Isabel. Photo : Jacinthe Laliberté

Les deux premières Annelacoises à se lancer sur le circuit culturel posent devant la sculpture de Mathieu Isabel.
Photo : Jacinthe Laliberté

Tout débuta au kiosque de la table d’accueil sous un soleil inquisiteur osant faire briller la sculpture grand format d’un taureau du sculpteur Mathieu Isabel. L’art était à nos portes suscitant notre curiosité.

Une carte remise à chaque participant, ainsi que les repères visuels installés tout au long du circuit, ont permis aux participants de se rendre facilement chez les différents artistes pour découvrir, tout au cours de la journée, les œuvres de ces créateurs. L’accueil fut courtois et les œuvres d’art, un vrai plaisir pour les yeux!

Tous ces artistes, investis de leur art, ont ouvert la porte de leur demeure ou de leur atelier. Que ce soit Gérald Trudel, un peintre naturaliste qui peint des animaux d’un naturel déconcertant; Nicole Coulombe, une peintre paysagiste qui a délaissé « son lac Saint-Jean » pour nos Laurentides et que l’on surnomme « l’artiste joyeuse »; ou Renée Dion, aquarelliste dont les fleurs et les vieilles granges sont les sujets de prédilection… Ou bien Monic Girard, qui s’affiche comme une artiste en peinture décorative; Mélissandre Bélanger-Roy, artiste dont l’art, d’inspiration fantaisiste, allie la peinture, le dessin et la céramique; Philippe Faucher, peintre qui cherche à attirer l’attention par ses jeux de couleur… Ou, finalement, Diane Houde, artiste-peintre dont les points sur ses toiles suggèrent une influence aborigène; Manon Germain, artiste peintre réaliste et portraitiste; Gregory Schlybeurt, dont les sculptures en argile représentant des personnages qui sont, selon lui, très bien dans la nature.

Ces artistes exercent leur art, pour la majorité, depuis 20 ans ou plus. Certains exposent dans des galeries d’art ou participent à des symposiums. Un autre a gagné un prix prestigieux à une exposition internationale et a déjà exposé au Louvre. Quelques-uns donnent des cours à Toronto, à la Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs ou, tout simplement, dans leurs ateliers.

Ce coup de cœur ne pourrait être complet sans souligner la participation de Marie-Andrée Clermont, auteure de livres jeunesse, et de Johanne Fontaine, harpiste, qui a su nous envoûter avec ses pièces musicales exceptionnelles. Cette journée de la culture nous a permis de découvrir la richesse culturelle et intellectuelle annelacoise.

Imprimer