André Genest élu

diapo_prefet
Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

À la préfecture de la MRC des Pays-d’en-Haut

Jacinthe Lalierté – André Genest a été élu avec une confortable avance dans huit des dix municipalités de la MRC des Pays-d’en-Haut par suffrage universel, ce qui le rend très fier de la confiance témoignée par la population.

Être connu de plusieurs milieux, participer à un grand nombre d’événements tout au cours de la campagne, bénéficier d’un soutien inestimable des membres de sa famille, toutes ces composantes réunies lui ont permis de recueillir 6 015 votes (39,24 %) comparativement aux 4 201 votes (27,4 %) de son principal adversaire, Guy Vandenhove qui a mené, selon ses dires, une très bonne campagne. Il tient aussi à souligner l’extraordinaire travail des autres candidats Marie-Claire Vachon et Martin Nadon.

Il succède à Charles Garnier qui détenait ce poste depuis de très nombreuses années. Ayant une très grande expérience en politique municipale, puisqu’il fut pendant 25 ans maire de Wentworth-Nord et préfet suppléant pendant 15 ans, il est donc prêt à faire face à ses nouvelles responsabilités certifiant que son expérience sera mise au service des municipalités. Il est prêt à relever ce défi. Pour ce faire, il a un regard vers la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

La première tâche à accomplir sera de rencontrer son nouveau conseil des maires composé de quatre mairesses, dont trois nouvelles venues, et de quatre nouveaux maires qui viennent rejoindre les deux autres qui ont conservé leur siège. « Intéressant de travailler avec de nouveaux “conseillers” administrateurs. Seulement deux d’entre eux sont moins familiers avec les procédures reliées à un conseil de maires, mais tous les autres ont une expérience municipale qu’ils pourront mettre à profit. Mon premier travail sera de bien les supporter en leur donnant un regard juste et précis des dossiers dont certains enjeux ont été amorcés avec l’ancien conseil des maires. »

Plusieurs priorités à court terme. Le budget qui devra être adopté le 22 novembre et la poursuite du projet du complexe multi sportif. L’écocentre régional et le poste de police de la Sûreté du Québec demeurent des dossiers prioritaires d’autant plus que ce dernier fut un enjeu électoral à Saint-Sauveur. La situation géographique sera l’élément principal du débat, selon M. Genest.

À plus long terme, des dossiers aussi importants – L’internet à haute vitesse pour les citoyens de petits secteurs : une préoccupation même s’il mentionne qu’il a peu de pouvoir face à ces grosses compagnies dont leur principal intérêt est la rentabilité; une école alternative, idée issue de groupes de parents qui ont relancé le débat à plusieurs reprises durant la campagne électorale et dont l’élément central est le transport des enfants vers des écoles éloignées de leur résidence.

Un autre dossier qui soulève son intérêt : les installations sanitaires de petits terrains de différentes municipalités. Une problématique plus que réelle pour ces propriétaires qui doivent installer une deuxième génération de fosse septique. Leur décision pourrait avoir des impacts majeurs sur l’environnement. « Nous avons de très beaux lacs, il faut les protéger. Cette situation me préoccupe de plus en plus. Il est évident qu’il y a un coût relié à ça », d’expliquer M. Genest.

Le nouveau préfet termine en précisant que tous les membres du nouveau conseil des maires devront s’arrimer. La présence de quatre mairesses à la table des maires sera un atout considérable pour la nouvelle équipe. Cela amènera, forcément, de nouvelles méthodes de travail. Nous sommes les dirigeants de nos municipalités, nous devrons être à la hauteur.

Imprimer