La maison hantée de Prévost

Photo : Équipe de la Maison HantéePhoto : Équipe de la Maison Hantée
Lise Pinard
Lise Pinard

Les derniers articles par Lise Pinard (tout voir)

Du plaisir à faire peur

Photo : Équipe de la Maison Hantée

Photo : Équipe de la Maison Hantée

Lise Pinard – Pour une deuxième année, les ados, créatrices et créateurs, en ont mis plein la vue à plus de 250 visiteurs qui se sont présentés à l’ancien Matério du boulevard Curé-Labelle pour visiter la maison hantée de Prévost.

De 17 h 30 à 20 h 30, c’est à la queue leu leu qu’ils ont parcouru corridors lugubres et chambres d’asile reproduites avec toute l’horreur créative de nos jeunes. Le thème de l’Asile a maintenu le « suspense » tout au long du parcours. Depuis le corridor, on entrait dans une salle où l’effet sonore du marteau frappé sur le métal pouvait nous donner l’impression de membres découpés, puis la chambre des petites filles toutes maquillées à faire peur et entourées de toutous faisaient frissonner et, la salle d’attente nous mettait en présence de malades atteints de déficiences et de psychoses.

Photo : Équipe de la Maison Hantée

Photo : Équipe de la Maison Hantée

Toutes les séquences étaient animées par des figurants qui démontraient des aptitudes certaines de comédiens. Ces jeunes méritent qu’on les félicite pour tout le travail et l’ingéniosité du rendu du projet. Florence Paquin et Marilou Paquette, initiatrices du projet, étaient entourées de Charles-Antoine Pilon, William Gagné, Coralie Paquette, Lili-Rose Paquin, Noémie Alary, Mégan Alary, Noémie Houle, Laura Major et Émily Plouffe. La preuve que Prévost est un nid débordant d’artistes en place et d’artistes en devenir.

Imprimer