Honneur au Dr Jean Robert

Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Un pionnier dans la lutte contre le VIH/sida

Valérie LépineLe 19 novembre dernier, l’Université du Québec en Outaouais décernait un doctorat honoris causa au Dr Jean Robert, médecin qui a œuvré pendant 50 ans à soigner les patients les plus démunis dans le plus grand respect.

Spécialiste en microbiologie-infectiologie et en santé communautaire, le Dr Jean Robert été médecin hospitalier universitaire et chef du département de santé communautaire de l’Hôpital Saint-Luc pendant plus de 20 ans et directeur scientifique du Laboratoire de santé publique où il a été chargé de diverses missions pour les gouvernements provinciaux et fédéraux en matière d’infections sexuellement transmissibles et de sida. Il a cofondé le Comité Sida Québec et contribué à la création de la clinique L’Actuel, à Montréal, une clinique spécialisée entre autres dans le traitement du VIH/sida. Il a également enseigné à l’Université de Montréal et ailleurs dans le monde.

Depuis 30 ans, Jean Robert pratique dans les Laurentides. Il a été médecin hospitalier et directeur des Services professionnels et hospitaliers à l’Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme et agit toujours comme médecin-conseil en infectiologie communautaire pour l’Agence régionale de Santé et des Services sociaux des Laurentides. En 2001, il a fondé, à Saint-Jérôme, une clinique d’infectiologie communautaire sans but lucratif, la Clinique Sida Amitié. Cette clinique unique en son genre apporte soins, aide et soutien aux personnes touchées par le VIH/sida et les hépatites virales. Elle est associée au Centre Sida Amitié de Saint-Jérôme.

Son long parcours professionnel témoigne de son grand humanisme

Le Dr Robert a toujours voulu œuvrer auprès des personnes marginalisées. Médecin de rue et pionnier dans la lutte contre le VIH/sida, le Dr Robert traite les plus démunis sans préjugés et base son approche sur l’écoute des patients. Très dévoué et généreux, il n’a jamais hésité à voir les patients dans leur milieu, même si les conditions sanitaires y étaient déficientes. Il a souvent accepté de voir des personnes même si elles n’avaient pas de carte d’assurance-maladie et tenté de leur trouver une médication gratuite afin d’assurer leur bien-être et d’éviter la propagation des infections dans la communauté. Il lui arrive même de payer de sa poche des médicaments pour ses patients. Jean Robert s’est longtemps battu pour mettre sur pied et maintenir des programmes de consultation et de dépistage anonymes et gratuits, témoignant ainsi du respect qu’il voue à ses patients et de sa préoccupation de rendre ces services accessibles à tous.

Malgré son âge vénérable, il pratique encore la médecine, trois jours par semaine, offre toujours de la formation et demeure un interlocuteur incontournable quand il est question de santé publique.

L’Université du Québec en Outaouais lui a donc décerné un doctorat honoris causa en reconnaissance de sa carrière remarquable marquée sous le sceau de la bonté et de la générosité et son apport fondamental à la communauté.

Voici le lien au discours que le Dr Jean Robert a prononcé lors de la cérémonie de remise de diplômes : https://youtu.be/lq2eysiQmws.

Imprimer