S’unir pour lire

Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

La lecture, élément essentiel à la santé d’une société

Valérie Lépine – Le Conseil jeunesse de la MRC des Pays-d’en-Haut a récemment lancé son projet S’unir pour lire qui vise à développer le réflexe de lecture dans la communauté, notamment auprès de personnes plus démunies.

On reconnaît généralement que lorsque les enfants sont exposés aux livres et à la lecture en bas âge, leurs chances de réussites scolaires sont grandement augmentées. On associe même l’exposition aux livres et à la lecture en bas âge à l’augmentation de l’estime de soi et à la diminution des chances de toxicomanie et de délinquance. La lecture a donc une instance majeure sur la santé d’une société.

C’est dans ce contexte que les Instances régionales de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec ont eu le mandat de collaborer avec les partenaires de chaque MRC pour mettre en place des mesures qui favorisent l’éveil en lecture chez les 0-9 ans, maintiennent cet intérêt chez les 10-20 ans et renforcent les habiletés parentales en lecture surtout chez les parents peu scolarisés ou en situation de vulnérabilité.

Dans la MRC des Pays-d’en-Haut, c’est le Conseil jeunesse des Pays-d’en-Haut qui a obtenu les fonds et le mandat de mettre sur pied un programme qui répondra aux exigences des IRC. Après consultation avec les différents intervenants des milieux du livre, de l’éducation et de la petite enfance, le projet S’unir pour lire : développer le réflexe de la lecture dans la communauté est né.

« Le projet est un levier pour sensibiliser les acteurs œuvrant auprès des 0-20 ans et leurs parents à l’importance de la lecture et contribuer à leur fournir les outils nécessaires. L’accent est mis sur les clientèles vulnérables de la communauté. S’unir pour lire vise également à promouvoir et à arrimer les initiatives favorisant la lecture qui sont offertes sur le territoire et à les faire connaître auprès de tous. », écrit Stéphanie Glaveen, coordonnatrice du Comité 0-5 ans des Pays-d’en-Haut.

Lors d’un 5 à 7 organisé par le Comité 0-5 ans et le Comité S’unir pour lire le 7 décembre dernier, les personnes présentes ont pu prendre connaissance des initiatives en lecture sur le territoire.

Le document Portrait diagnostic : Actions en faveur de la lecture dans la MRC des Pays-d’en-Haut est disponible en ligne. Il fait une description globale de la situation en lecture dans la MRC et énumère les activités offertes sur le territoire qui font la promotion de la lecture. Le but de la diffusion de ce document est que les différents intervenants puissent collaborer et échanger leurs bons coups.

On y recense des initiatives comme Lire et faire lire à Sainte-Adèle où des bénévoles se rendent dans les écoles ou à la bibliothèque pour lire des histoires ou comme l’événement Grande semaine des tout-petits qui organise des activités spéciales pour les enfants dans les bibliothèques. On y apprend par ailleurs qu’il y a sept croque-livres sur le territoire (boîte d’échange de livres pour les enfants) et cinq boîtes à livres (boîtes d’échange de livres pour tous), dont deux à Piedmont.

Soulignons quelques bons coups comme celui du camp de jour de Piedmont qui a aménagé un coin lecture, le projet Histoires de mon village de l’Association des auteurs des Laurentides qui donne l’occasion aux jeunes des camps de jour de rédiger et d’illustrer un livre durant l’été et les trousses de lecture offertes aux éducatrices affiliées au CPE Main dans la main.

Imprimer