AGA de la SOPAIR

Le conseil des administrateurs : trois maires, des représentants du comité multiressource, de l’HEPAN, des activités non motorisées et des activités motorisées et, un représentant des terres publiques. Photo : Jacinthe Laliberté

Visées 2018 : sentiers de plein air et espaces récréatifs

Jacinthe Laliberté – Le jeudi 22 mars se tenait l’AGA de la SOPAIR (Société de plein air des Pays-d’en-Haut) à l’hôtel de Ville de Saint-Sauveur. Sous la présidence du maire de cette même Muni-cipalité, M. Jacques Gariépy, une soixantaine de personnes ont assisté à la présentation du bilan 2017 ainsi qu’aux visées de 2018.

Marie-France Lajeunesse et Pierre-Antoine Millette, chargés de projet de la SOPAIR, ont présenté le bilan des activités 2017 et les visées 2018. Photo : Jacinthe Laliberté

La SOPAIR, organisme à but non lucratif de consultation et de concertation, s’est donnée la mission d’assurer la conservation, la pérennité, l’accès ainsi que le développement des sentiers de plein air et d’espaces récréatifs sur le territoire de la MRC des Pays-d’en-Haut.

Cet organisme célébrait, en octobre dernier, ses trois années d’existence. Le Conseil des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut, dans un désir de soutenir sa mission, adoptait, dès lors, une politique de protection et d’accès aux sentiers qui vise à offrir, voire assurer un accès public à tous les résidents de son territoire. Selon M. Genest, préfet de la MRC, la pérennité des sentiers est loin d’être acquise, puisque, menacée par la croissance du développement résidentiel.

Le bilan 2017, très positif, confirme, encore une fois, l’importance de l’existence de la SOPAIR. Le travail de collaboration avec différents partenaires, notamment les intervenants municipaux ainsi que leurs élus, les clubs de bénévoles et les propriétaires terriens, est essentiel au développement des stratégies d’actions mises en œuvre par l’organisme.

La recherche de financement reste un dossier d’importance. Le Conseil des maires de la MRC, de par son aide financière de 85 000 $, a permis la réalisation de divers projets concernant les sentiers dont la mise en ligne sur l’application mobile Ondago de cartes, la mise en marché du Guide de référence pour la signalisation, l’inventaire géomatique et, finalement, la création d’un guide pour l’exploration touristique en vélo de montagne. Un travail de titan en très peu de temps.

Le plan d’action 2018 est, en grande partie, le prolongement des activités 2017. La pérennité des sentiers reste la pierre angulaire autour de laquelle viendront se greffer des projets permettant l’amélioration des infrastructures récréatives, la promotion de l’identité plein air des Pays d’en-Haut et de son attractivité et, finalement, le développement d’un mode de financement viable.

Lors de cette AGA, plusieurs postes d’administrateurs furent en élection dont celui du président sortant M. Gariépy. Les commentaires de certaines personnes de la salle ont permis de corroborer le magnifique travail réalisé par cet organisme. Pour de plus amples informations, visiter le site de la SOPAIR (www.pleinairpdh.com).

Imprimer