Une école secondaire à Prévost

Le maire, Paul Germain indique sur la carte l’endroit qui pourrait accueillir la construction de l’école secondaire. Photo : Michel Fortier
Carole Bouchard
Carole Bouchard

Les derniers articles par Carole Bouchard (tout voir)

Un besoin reconnu

Carole BouchardC’est un besoin reconnu par la commission scolaire de la Rivière-du-Nord, une et même deux écoles secondaires seront nécessaires d’ici 2022-2023. La population est en forte croissance démographique sur le territoire de la MRC et plusieurs villes réclament la construction de ces écoles.

Les parents de Prévost souhaitent depuis plusieurs années déjà qu’une école secondaire soit construite dans leur Ville. Rappelons que la cons-truction de l’école secondaire Les Hauts Sommets (dans le secteur Lafontaine) en 2003 devait desservir les populations de Prévost et Saint-Hippolyte. Cette promesse qui leur avait été faite a tenu cinq ans. Dès 2008, les enfants ont été rattachés à la polyvalente de Saint-Jérôme que les parents considèrent beaucoup trop loin.

Les besoins à Prévost

Le 7 avril dernier, au Café des élus, le maire Paul Germain a présenté aux citoyens les différentes démarches qu’il comptait faire afin de se réapproprier la section du parc de la Rivière-du-Nord dans le secteur de Prévost. Un espace actuellement sous-utilisé de 8 millions de pi2, d’une grande valeur récréative et qui n’est actuellement pas exploitée à son plein potentiel. De plus, un espace qui pourrait recevoir une école secondaire avec une vocation environnementale dans un décor enchanteur.

Le maire considère qu’il y aurait un grand avantage à construire une école dans un tel cadre à Prévost, en partenariat avec le ministère de l’Éducation. Il a de plus énoncé la possibilité d’avoir accès à une bibliothèque multi-fonctionnelle, un auditorium multi-usages, des gymnases et des salles de rencontres.

État des infrastructures

Après l’évaluation des travaux qui seront nécessaires à la réfection de l’église et du centre culturel, le Conseil constate que les investissements seraient plus élevés que la valeur de ceux-ci. Le maire reconnaît qu’il y a eu négligence dans l’entretien de ces édifices, mais hésite à s’embarquer dans de telles dépenses, surtout si on peut envisager un projet plus utile à la communauté.

«Pour une école secondaire à Prévost»

Le porte-parole de l’association «Pour une école secondaire à Prévost», Jocelyn Vaillant, apprécie le soutien de la Ville : «L’appui de la Ville est un élément majeur dans ce projet. Grâce à son soutien, nous pouvons travailler ensemble à la réalisation de notre objectif ultime: la venue d’une école secondaire à Prévost. À cet âge, la proximité et le sentiment d’appartenance à une communauté facilitent la persévérance et la diplomation. Cette proximité peut également contribuer à la vivacité des communautés grâce à un accès aux équipements de l’école pour la population en général.» L’invitation faite conjointement par la Ville à signer la pétition a permis d’amasser 1000 signatures.

Rappelons qu’il y aura une assemblée de fondation de l’organisme Pour une école secondaire à Prévost qui se tiendra le mercredi 25 avril à 19 h, au Centre culturel de Prévost.

Imprimer