Ces sentiers me manquent

Photo : Crédit : Sylvie Duceppe Olive, la chienne rapporteuse.
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Lettre aux décideurs du parc des Falaises

Sylvie Duceppe et Olive, de Prévost – Quelle n’a pas été ma joie de voir annoncer la semaine dernière que la SEPAQ accepterait les chiens dans la plupart de leurs sentiers! Cette décision m’a fait me questionner concernant l’interdiction de la présence des chiens dans le parc des Falaises. Plusieurs me diront que c’est pour protéger la faune et l’environnement du parc…

À ceux-là, je réponds : Si on compare l’être humain au chien, je ne sais pas lequel des deux est le plus nuisible ?… Avec son chasse-moustiques, ces odeurs corporelles, sa voix qui porte, ses déchets qu’il laisse partout dans les sentiers (eh oui, je viens encore de voir des papiers mouchoirs, des verres de café Starbucks avec les capuchons de polystyrène), l’humain ne fait pas si bonne figure.

Bien entendu, je suis totalement d’accord que les chiens doivent être tenus en laisse et qu’on doive laisser l’environnement propre.

Depuis 16 ans, je demeure à Prévost. Le parc des Falaises, c’était mon endroit rêvé où j’étais en symbiose avec mon chien et la nature. De plus ma belle labrador se faisait une joie de ramasser, bouteilles d’eau ou autres déchets… Elle aidait au nettoyage des sentiers !

Je suis très triste de ne plus pouvoir marcher dans ces sentiers que je connais par cœur. Je suis certaine que plusieurs autres amoureux des chiens sont comme moi. Je demande donc, si possible de réfléchir à l’éventuelle possibilité de permettre à nouveau à nos compagnons si fidèles de nous accompagner dans cette belle nature.

En souhaitant très fort que vous puissiez répondre positivement à ma requête.

Imprimer