Guignolée 2018, à Prévost

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Une merveilleuse implication collective

Michèle Desjardins –  J’écris ce texte dans la chaleur de ma chaumière, ce samedi soir 8 décembre,  journée de notre guignolée annuelle. Je suis fatiguée et émotive comme à chaque année. L’aventure commence en octobre et je ne sais à quoi m’attendre.

Les bénévoles seront-ils au rendez-vous et les Prévostois aussi généreux qu’à l’habitude ? Mais au fil des semaines, la toile se tisse en notre faveur et l’enthousiasme revient. Anciens et nouveaux bénévoles se manifestent, le téléphone sonne… c’est le nirvana. Je colore en jaune la carte de Prévost de tous les circuits attribués, avec, je l’avoue, certaines lacunes que je m’efforce de corriger d’année en année. Ce n’est pas une mince affaire ! Le jour même c’est l’apothéose, croyez-moi!

Une belle Manon et son équipe qui arrive toute souriante avec tirelires et denrées, Raymond, Justine, Nicole, Amélie, Luc, Claudineet j’en passe, en font tout autant avec les joues rougies, mais le cœur bien chaud. Et que dire de papa et maman Noël Gosselin qui depuis plusieurs années font le même circuit et remettent un  remerciement manuscrit par eux-mêmes pour remercier leurs donateurs… je suis renversée. C’est ça la guignolée! La chaleur humaine existe encore et surtout à Prévost.

Et que dire de notre belle relève? Cette jeunesse qui s’implique avec enthousiasme à notre cause de soutien alimentaire. Depuis les années, j’ai vu des enfants devenir de beaux ados croyant toujours qu’il est important d’aider les moins bien nantis… Des bébés en poussette qui trottent maintenant en mangeant des barres de crème glacée au travers toutes les denrées… N’est-ce pas la famille Perras?

Je ne veux pas oublier mon équipe intérieure qui classe denrées pardessus denrées et qui en sort courbaturée pour quelques heures. Mes bénévoles à la soupe, au café et aux gâteries réchauffent tout le monde par leur accueil. Les pompiers de Prévost qui sont nos fidèles alliés depuis plusieurs années et qui récoltent une somme substantielle de plus de 3000$, bon an, mal an.

Cette année, un président d’honneur a mis du cœur à l’action pour la cause de façon intense et amicale. Et comme il l’a si bien dit, il était brûlé, mais content. Merci à notre maire Paul Germain de son implication. Sans vous tous, la Guignolée de la Maison d’entraide ne serait qu’un grain de sable. Mais ensemble, nous avons bâti une plage, où le soleil brillera chez les 71 familles de Prévost qui recevront un panier de Noël le 19 décembre prochain. Comme les vôtres, leurs yeux brilleront ce jour là. Merci du fond du cœur à tous et je compte sur vous l’année prochaine. On vous aime!

Imprimer