Entente Prévost TACL

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

L’Inter des Laurentides desservira Prévost

Salle de presse – Après avoir signifié au Transport adapté collectif des Laurentides (TACL) l’an dernier, la possible fin de l’entente entre la Ville et l’organisme, dû à des tarifs trop élevés, le Conseil municipal de la Ville de Prévost a adopté ce lundi une résolution autorisant la MRC Rivière-du-Nord à signer une entente avec le TACL.

Fort des négociations entreprises avec la Ville de Prévost, en collaboration avec la MRC Rivière-du-Nord pour conclure une entente avec le TACL, le maire de la Ville de Prévost Paul Germain, se dit très fier du résultat, « Sans trop dévoiler le contenu de cette entente qui sera entérinée au Conseil des maires de la MRC le 17 avril prochain, je peux vous dire que les Prévostoises et Prévostois ressortent gagnants de ces négociations. »

En effet, après que le TACL ait voulu augmenter les tarifs de 85 000 $ à 129 000 $, la MRC et le maire Paul Germain ont travaillé fort afin de maintenir au plus juste les tarifs de cette dernière. Après avoir apporté à la table de négociation que la base de calcul des frais des années passées était disproportionnée et inéquitable, les partis concernés ont négocié un tarif annuel de base respectant la capacité de payer de la Ville de Prévost. Le tarif convenu serait de 55 000 $ pour la première année, avec un ajustement de 6 000 $ annuellement pour les années subséquentes. Bien que la signature de cette dite entente n’ait pas eu lieu officiellement, une entente de principe est actuellement en vigueur permettant au maire de Prévost d’être plus confiant relativement à la finalité de celle-ci. « Cette entente sécurisera autant les citoyens que le TACL », précise M. Germain. Le transport en commun par autobus le long de la route 117, permettra aux Prévostois d’atteindre facilement la Ville de Saint-Jérôme au sud et les villes au nord, jusqu’à Mont-Tremblant, à un coût très raisonnable.


La mobilité despersonnes – Communiqué de TACL

Une priorité commune chez TACL et la
MRC Rivière-du-Nord pour la ville de Prévost

 Annie Bélanger, directrice générale – La ville de Prévost est desservie par Transport adapté et collectif des Laurentides depuis août 2017. Les citoyens de Prévost bénéficient ainsi de l’offre de services complète de l’Inter, soit 116 départs par semaine permettant d’aller vers le nord jusqu’à Ville de Mont-Tremblant,et vers le sud jusqu’à Saint-Jérôme, en passant par le Carrefour du Nord les fins de semaine.

Un franc succès

Le succès du service après moins de deux ans de projet pilote, se concrétise par une augmentation d’utilisation de 105 % entre la première année et la 2e. La population de Prévost compte aujourd’hui pour plus de 7 % de tous les usagers de l’Inter. Un pourcentage qui s’accentuera certes avec une entente de cinq ans, assurant les citoyens de Prévost de la continuité du service.

La MRC Rivière-du-Nord par son entente avec TACL, favorise la mobilité des citoyens de Prévost au-delà de la zone pour laquelle elle a juridiction. Cette collaboration permet à 60 % des usagers de  Prévost de se diriger vers le sud et à 40 % d’accéder au nord de la ville, sans quoi ils ne pourraient y parvenir en transport collectif. De nombreux étudiants peuvent ainsi fréquenter les écoles de la Commission Scolaire des Laurentides et le Cégep de Saint-Jérôme. Les travailleurs, familles et aînés, trouvent aussi avec l’Inter une alternative de transport collectif appréciée, leur permettant de se déplacer sur le vaste territoire de trois MRC.

Des négociations centrées sur les besoins de la mobilité simplifiée

Le transport des personnes est organisé par territoire. Ainsi, la MRC des Laurentides et la MRC des Paysd’en-Haut unissent déjà leurs efforts pour maximiser les déplacements des gens. TACL fut ainsi créé en 2011. Le président du conseil d’administration de l’organisme, M. Robert Bergeron a souligné l’importance accordée à la mission même de TACL durant les négociations. « Fournir aux citoyens des services de transport collectifs, sécuritaires, professionnels et accessibles permettant de se déplacer sur un vaste territoire » est dit-il, un intérêt supérieur aux frontières géographiques, enjeux financiers et politiques».

Pour la directrice générale, Mme Annie Bélanger, cette entente est le reflet du partenariat dynamique reconnu de TACL, travaillant à offrir toujours plus d’options de mobilités durables et modernes. Enfin, il est indéniable que le transport collectif contribue au développement et au rayonnement socio-économique de la région, point fort de l’entente de cinq ans intervenue.

Carte territoire l’inter

Imprimer