Habits de pompiers en Afrique

Les pompiers de Prévost ont remis 31 habits de combat incendie, des outils et civières à l’Association Canad afrique
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Les vieux habits des pompiers de Prévost en Afrique

Salle de presse – Les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Prévost ont remis 31 habits de combat incendie, des outils et civières à l’Association Canada Afrique afin de venir en aide aux pompiers de pays défavorisés.

Les équipements seront envoyés au cours des prochains mois aux équipes de pompiers du Togo, de Madagascar, du Burkina Faso ou du Bénin. « C’est grâce à des gestes comme les nôtres que des pompiers d’autres pays pourront intervenir de façon plus efficace et sécuritaire malgré les conditions difficiles dans lesquelles ils sont », explique Mathieu Beauchamp, capitaine au Service de la sécurité incendie de Prévost et enseignant au Collège Montmorency en technique de sécurité incendie.

Bien que les équipements soient inutilisables selon les normes de sécurité en Amérique du Nord en matière de protection incendie, ces derniers pourront être utilisés par des pompiers africains qui, dans la plupart des cas, possèdent peu ou pas d’habits de combat.

« Très souvent, les pompiers des pays défavorisés vont intervenir sans habit, avec un minimum d’équipement et dans des conditions difficiles », souligne Michel Pelletier, président de l’Association Canadafrique. Monsieur Pelletier exprime sa reconnaissance envers les services incendie comme celui de Prévost qui décident de donner au suivant. C’est entre autres grâce

à des dons de ce type, que l’Association peut remplir leur mission d’amélioration des services d’urgence en Afrique, notamment, en envoyant du matériel médical et incendie. Le président de l’Associa-tion, également professeur au Cégep Montmorency en Technique de sécurité incendie, peut également témoigner de la gratitude des pompiers des pays pour lesquels son organisation vient en aide puisqu’il s’est rendu avec des pompiers effectuer de la formation et remettre des équipements à de nombreuses reprises.

Imprimer