Marguerite Blais dans Prévost

Marguerite Blais a salué la présence « apolitique » de Chloé Sainte-Marie et son extraordinaire implication auprès des proches aidants avec le développement des Maisons Gilles-Carle. – photo Michel Fortier
Michel Fortier

Michel Fortier

directeur, rédacteur en chef chez Journal des citoyens
Michel Fortier

Les derniers articles par Michel Fortier (tout voir)

Pourquoi la CAQ ? Parce qu’il a dit oui !

Michel FortierMarguerite Blais sera candidate pour la Coalition Avenir Québec dans Prévost. Interrogée à savoir pourquoi la CAQ, « Parce que M. Legault a tout de suite dit oui à mes cinq propositions. »

François Legault a qualifié les propositions de Mme Blais de très intéressantes et il s’est engagé à les ajouter à la plateforme électorale de la CAQ en vue de la prochaine élection. Il se réjouit de pouvoir compter sur cette figure respectée de la politique québécoise et qui fait de l’amélioration de la qualité de vie et des soins des aînés et des aidants naturels la cause de sa vie, dont voici les points retenus : une véritable politique nationale pour les proches aidants – la création d’une série de maisons Gilles-Carle au cours des prochaines années – la mise sur pied de plus d’initiatives en gériatrie sociale. – le développement des équipes volantes qui pourront donner des services à nos aînés et lutter contre l’isolement social de ceux-ci. – l’amélioration de la qualité de vie dans nos CHSLD pour en faire des milieux de vie attrayants. – la valorisation de la profession de préposés aux bénéficiaires.

Qui perd gagne : pour Marguerite Blais, si la CAQ est élue, elle gagne sur les deux tableaux, si elle est élue elle pourra faire avance ses propositions et si elle n’est pas élue, M. Legault s’est engagé à les porter.

Lors de sa présentation, elle a salué la présence de Chloé Ste-Marie et son extraordinaire implication auprès des proches aidant avec le développement des Maisons Gilles-Carle. Elle a aussi rappelé qu’elle a elle-même été proche aidante auprès de son mari malade, raison pour laquelle elle avait laissé la politique; une expérience qui lui a permis de mieux comprendre l’engagement de Mme Sainte-Marie.

Des services adéquats pour la région

Marguerite Blais a aussi exprimé son attachement à la région, elle habite Saint-Hippolyte depuis plusieurs années et elle est convaincue du bien-fondé d’une école secondaire à Prévost pour les élèves de Saint-Hippolyte et Prévost. Elle a aussi souligné que le système de santé dans les Laurentides a trop longtemps été sous-financé par rapport aux autres régions et les conséquences ont été très graves, notamment à cause du vieillissement de la population.

Imprimer