Échos du conseil de Prévost

Yvon BlondinSéance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Prévost, le lundi 8 juillet 2019, à̀ 19 h 30.

Pour cette séance de juillet, le maire Germain était absent afin de profiter de vacances bien méritées. Le conseiller Pierre Daigneault a siégé à titre de maire suppléant et a dirigé les travaux de main de maître.

Tricentris

L’entreprise Tricentris, qui s’acquitte du tri de nos matières recyclables (bac bleu), s’est vue dans l’obligation de faire une demande de fonds additionnels pour garantir la suite de ses opérations. La ville de Prévost a remis un montant initial pour 2019 de 26 656,75 $, la deuxième tranche sera de 80 000 $. Le conseiller Laurin explique que la demande pour le verre recyclé est très bonne, mais que le carton et le plastique ne représentent pas le même engouement. La Chine, entre autres, aurait ralenti ses achats pour ces produits. Dans le même dossier, nous avons appris que le groupe Eco Entreprise sert de lien entre le producteur Tricentris et les acheteurs potentiels de matières recyclées, ce qui permet à la ville de Prévost de profiter d’un retour de 94 % des coûts l’année suivante, les 6 % restants sont les matières indésirables qui se sont retrouvées dans les bacs bleus et qui doivent être enfouies. Notre Ville désire soutenir la pérennité du recyclage. Après la sensibilisation des consommateurs, nous souhaitons que les entreprises qui sont des acheteurs potentiels de ces matières emboîtent le pas.

Gestion règlementaire

La venue du marché Métro occasionnera des frais d’infrastructures de l’ordre de 343 000 $ pour la Ville et financé par le fonds général. Un registre a été ouvert pour inscrire le nom des citoyens qui s’y seraient opposés : tous semblent d’accord, aucun prévostois ne s’est manifesté.

La firme Premius, qui développera un centre commercial à l’intersection 117 et Mozart, s’est vue accorder la classe d’usage (service pétrolier). Moi qui croyait que le pétrole était en perte de vitesse.

Un règlement a été présenté au coût 1 363 000 $. L’exercice a pour but de mettre à niveau certaines infrastructures ainsi que l’analyse (vulnérabilité) des puits de captage des eaux souterraines.

À la période de questions, le citoyen Jean Millette était préoccupé par le développement galopant de notre Ville et sa capacité limite à fournir l’eau potable. Notre directeur général, maître Laurent Laberge, répondit que le travail était plutôt axé sur l’état des conduites d’eaux souterraines. On souhaite tous ne pas en venir à puiser l’eau à même la Rivière-du-Nord.

Gestion des contrats

Plusieurs contrats d’asphaltage et réfection des chaussées ont été accordés – premièrement les rues des Gaillards, Peupliers, Beauséjour et Forget; les travaux seront effectués par la firme Multipro pour la somme de 793 000 $ – deuxièmement la rue Brousseau, 920 606 $ seront nécessaires pour effectuer les travaux.

Et oui ! Nous en sommes déjà à l’octroi des contrats hivernaux : pour le sablage et le déneigement des trottoirs, un contrat de trois ans a été accordé à la firme Dominique Sigouin pour la somme de 249 588 $; et la compagnie Aménagement Pro Design se chargera de la confection et de l’entretien des patinoires pour l’hiver qui vient pour un coût de 103 808 $.

Gestion de la sécurité publique

Notre service de sécurité d’incendie s’est vu octroyer un montant de 25 000 $ pour l’achat de radios et d’ordinateurs.

Gestion des loisirs

Un nouveau protocole de transition sera en vigueur concernant la gestion de la vieille gare de Prévost, un plan d’action détaillé du fonctionnement de l’établissement devra être déposé, si ce n’est pas déjà fait.

Fait particulier : le conseil d’administration devra accueillir dans ses rangs annuellement 50 % de membres nouveaux qui remplaceront la moitié de la cohorte précédente.

Questions du public

Monsieur Jacques Cuerrier, clos Fourtet; ce résident est très heureux du parc de son secteur, mais craint que la sécurité des jeunes soit compromise par la vitesse automobile et demande l’installation de dos d’âne pour ralentir les ardeurs de nos automobilistes. Le conseiller du secteur monsieur Laurin est tout à fait d’accord avec ce citoyen, mais rajoute que plusieurs citoyens de la place en sont la cause. Vite (sans jeu de mots) une réunion de quartier !

Bonnes vacances à tous !

Imprimer