Acquisition du CRPF

Le pioui de l’Est, un oiseau sur la liste des espèces en périls au Canada et a platanthère à grandes feuilles, une orchidée, désignée vulnérable au Québec. – Photos courtoisie

Une première acquisition à fin de conservation à Piedmont

Louise Guertin – Le Comité régional pour la protection des falaises (CRPF) vient de conclure l’achat d’un premier terrain à Piedmont d’environ 20 hectares, l’équivalent de 30 terrains de football. Adjacent à la Réserve Alfred Kelly au nord, le terrain enclavé ch. de la Montagne à l’est du Mont Olympia a été acquis à des fins de conservation. Aucune activité de plein air n’y est prévue à court terme.

À la question, quel est l’intérêt de ce terrain ? M. Gilbert Tousignant, un des administrateurs du CRPF répond que l’intégrité écologique du terrain a été très bien préservée. De plus, ce territoire abrite deux espèces ayant un statut de conservation : le pioui de l’Est, un oiseau sur la liste des espèces en péril au Canada et la platanthère à grandes feuilles, une orchidée, désignée vulnérable au Québec. Ça devient une zone tampon à la Réserve Alfred Kelly et vise à protéger l’intégrité écologique du massif des Falaises.

Le CRPF en est à son quinzième achat. Depuis 2016, cette équipe de bénévoles a acheté, dans un but de conservation, deux terrains par années à Saint-Hippolyte, à Prévost et maintenant à Piedmont. Le processus qui mène à l’achat d’un terrain est rigoureux. Les discussions avec un propriétaire peuvent se faire sur une très longue période. Ensuite, un rapport de caractérisation préparé par des experts permet d’en déterminer la valeur écologique. Et une évaluation professionnelle de la valeur marchande est établie.

« C’est un processus important autant pour le CRPF que pour nos partenaires » de dire M. Tousignant. Les partenaires pour l’achat à Piedmont sont : la Fondation de la faune du Québec via le programme Protéger les habitats, le gouvernement du Canada par l’entremise du ministère de l’Environnement et de la Lutte au changement climatique ainsi que les Caisses Desjardins et bien sûr les dons reçus par le CRPF. M. Tousignant tient également à souligner la collaboration du vendeur et de la Municipalité pour aplanir les difficultés.

Une fois l’achat achevé, le CRPF assure la mise en valeur des terrains en installant des affiches ou par des corvées de réhabilitation quand nécessaire. Un des objectifs du CRPF est de participer à la défragmentation du parc des Falaises dont certaines aires naturelles sont protégées, d’autres non et ainsi solidifier les réserves naturelles et la protection de la flore et la faune. Le CRPF est une initiative citoyenne créée en 2003 qui poursuit comme objectif la protection d’un territoire de 16 km2. On peut s’abonner à leur info lettre au www.parcdesfalaises.ca.

Imprimer