Sylvain Harvey, indépendant

M. Harvey sera candidat indépendant dans le district no 6

Jacinthe Laliberté  – M. Sylvain Harvey a été conseiller de 1996-2009, puis à nouveau en 2013 dans cette municipalité où il réside depuis 1993.

election_Sylvain_HarveyPour les élections du 5 novembre, M. Harvey se présente comme candidat indépendant dans le district no 6. Il tient à préciser qu’être indépendant ne signifie pas être dans l’opposition. Ce choix lui procure une liberté de réagir, de dénoncer tout abus, d’amener des opinions, mais en même temps de contribuer de plein droit aux différents processus de décision et cela, dans le respect les uns des autres.

Selon M. Harvey, le défi, pour le nouveau conseil municipal, sera de composer avec la venue des nouvelles familles, l’enracinement des villégiateurs et finalement, les résidents de longue date qui veulent conserver « leur Sainte-Anne ». « Une vision à long terme plutôt qu’une gestion à la semaine permettra un développement en fonction des besoins des citoyens », de rapporter M. Harvey.

Lors du dernier mandat qui en était un d’infrastructures (caserne, Centre communautaire, parc Iréné-Benoit), il mentionne que son devoir fut de s’assurer que les biens publics aient été bien gérés. Pour ce faire, il siégea sur les comités de supervision de chantiers car, pour lui, il était important de faire selon les besoins et les moyens de la municipalité.

Son programme, très simple, est celui des citoyens. Il confirme l’importance d’avoir une vision qu’il a commencé, d’ailleurs, à valider lors de rencontres avec ces derniers ce qui lui permet de s’enquérir aussi de leurs besoins. Voilà ce qui en ressort : l’importance donnée au centre-ville, projet très important; insatisfaction quant à la façon de refaire les chemins; la suite du parc Irénée-Benoit; la pertinence d’une nouvelle bibliothèque.

M. Harvey termine en disant : « Le sens de mon engagement est de conserver nos acquis et assurer un équilibre durable. Les citoyens sont les premiers gardiens de leur qualité de vie. Oui à l’expansion, oui à la modernisation, mais pas à n’importe quel prix. »

Imprimer