Échos du Conseil de Ville de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté

Séance ordinaire du Conseil municipal tenue le 14 mai 2018

Toute une séance du conseil avec des dossiers de l’heure, particulièrement celui des fosses septiques et ceux de la dernière consultation publique.

Des annonces de la mairesse

Le 6 juin, lors du dîner mensuel de Soupe et Compagnie au Centre communautaire, aura lieu la présentation du portrait sociologique de la Municipalité. Le dîner se déroulera de 11 h 30 à 13 h et la présentation suivra.

Assemblée citoyenne – Elle aura lieu, au Centre communautaire, le samedi 16 juin, à 9 h 30. Le sujet de la rencontre : la bibliothèque. Des experts de la Bibilothèque centrale seront présents. Des documents et de plans relatifs à toutes les démarches entreprises, à ce jour, y seront présentés.

Les dossiers des conseillers

  1. Grégoire a, longuement, parlé de la présentation sur les fosses septiques qui a été donnée, par des employés de la Municipalité, aux membres du Conseil et à ceux du Comité consultatif de l’Environnement (CCE). Présentation de haute qualité avec des informations pertinentes sur lesquelles la Municipalité pourra s’appuyer pour un éventuel règlement qui obligera 78 propriétaires de puisards à les changer. Il a, aussi, mentionné la présence de fosses septiques datant de 1981.

Pour l’instant, les propriétaires concernés ont déjà été avisés, la Municipalité procédant à une inspection annuelle. Pour un grand nombre, ils sont source de contamination de la nappe phréatique.

Ce règlement serait adopté lors de la prochaine séance du conseil ou, tout au plus, la suivante. Pour l’instant, il y a adoption d’un règlement relatif à l’entretien des systèmes de traitement tertiaire de désinfection par rayonnement ultraviolet (no 443-2018). On rassure M. Faucher, citoyen, quant à la validation de cette technique qui est utilisée par plusieurs municipalités. Étant depuis longtemps homologué, il ne restait plus qu’à l’inclure dans les règlements municipaux.

Les résultats de la dernière consultation publique

La gestion des contenants de matières résiduelles (bacs et conteneurs semi-enfouis) – Le règlement 441-2018 a été adopté. Le conseil s’est assuré d’y inclure les mentions « Constitue une infraction et est prohibé » tel qu’il avait été suggéré par M. Mulcair lors de la consultation publique.

Le conseil fera installer des systèmes de caméras de surveillance sur les sites de la mairie et du parc Parent par l’entreprise Sécur-Icare pour un montant de 8 525 $ taxes en sus. Cette dépense, plus que nécessaire, sera perçue à même le surplus accumulé.

Les conteneurs, situés dans le stationnement au coin des chemins Sainte-Anne et Fournel, seront relocalisés, le coût du système de surveillance étant trop dispendieux pour cet endroit. Il y aura réorganisation des semi-enfouis au parc Henri-Pillette et des ajouts derrière l’hôtel de ville. Le but n’est pas d’enlever, mais de réorganiser et de rendre le centre-ville plus accueillant.

« Visuellement, ces semi-enfouis sont mal placés, mais donner un service adéquat à la population reste notre priorité. On désire que les gens les utilisent le plus possible, mais adéquatement », de spécifier le conseiller Vaillancourt.

Pour clore ce dossier, plusieurs citoyens se sont plaints que le ramassage des encombrants ne soit pas encore terminé, et ce après plusieurs jours. Une démarche sera faite à cet effet. Pour de plus amples informations, consulter l’article 9.2 « objets exclus ».

Les résidences de tourisme et la garde des poules – Le conseil a adopté le projet de règlement 1001-25-2018, modifiant le zonage no 1001 afin d’autoriser certains usages supplémentaires dans les constructions accessoires, la location de résidences de tourisme et la garde de poule.

Plusieurs distinctions ont été faites suite à la consultation publique, notamment en ce qui concerne les distances pour l’installation d’une dalle.

Questions et commentaires du public

Mme Plante revient sur l’embauche du pompier à temps partiel qui demeure à Blainville. Cette dernière appuie l’Intervention du conseiller Harvey quant à la nécessité, pour un pompier volontaire, de demeurer à Sainte-Anne-des-Lacs ou dans une municipalité limitrophe. On de-mande au Conseil de s’assurer de la conformité de la situation. M. Raymond demande des précisions au sujet de l’étude hydraulique pour le remplacement de ponceaux dans les secteurs des lacs Ouimet et Marois. Suite à l’intervention de M. Pilon, on spécifie que l’étude cible seulement deux secteurs problématiques et non pas l’entièreté des bassins. M. Drennan revient sur les dégâts causés par la digue des castors du lac Rochon lorsque celle-ci a partiellement cédé. Il invite les membres du Conseil à se rendre sur le terrain pour constater la destruction causée par les castors. Depuis plusieurs années, il dépose une demande pour qu’ils soient trappés. Cette fois-ci, comme l’eau a emporté une partie du chemin des Œillets et que la catastrophe fut évitée de peu pour le chemin Sainte-Anne-des-Lacs, près du lac Ouimet, il espère que l’on agira.

Pour faire suite, Mme Laliberté expose l’impact de la présence des castors au lac Johanne, qui détruisent lentement mais sûrement la bande riveraine et le peu d’arbres autour du lac. En effet, pas moins de 20 arbres ont été coupés, seulement sur son terrain. Quelles sont les priorités de la Municipalité : la protection des arbres et des bandes riveraines ou la protection des castors qui sont en surpopulation ? Difficile de « vivre en harmonie » avec les castors dans ce cas-là.

Imprimer